Des “marques” à la télévision ?

Le parcours d’une entreprise ou d’une marque pour s’identifier sur Internet et souvent le même: un site Internet auquel une personnalisation viendra s’ajouter, celle du nom de domaine en “.com”. Pourtant, certaines marques en ont décidé autrement.

Parlons de “nous”
Les nouveaux noms de domaine font peu à peu parler d’eux: lors d’une recherche sur Google France par exemple, je suis surpris de tomber sur un site Internet qui se termine en “.bio” à la saisie du mot clé “club” (sans les guillemets). Si il est devenu possible de préciser son groupe ou son appartenance dans le choix de l’extension elle même, les marques vont aujourd’hui encore plus loin et le font savoir.
Les “.marque” sont là
En effet, d’une dizaine d’extensions génériques et de codes pays à deux caractères, le choix est passé à plus de 1220 nouvelles extensions dont 489 sont personnalisées au noms de marques. Vous connaissez les supermarchés Leclerc? C’est à présent avec des noms de domaine qui se terminent en “.leclerc” qu’ils changent les adresses de leur sites web sur Internet.S’il est amusant de constater que les noms de domaine sont un sujet des plus ennuyeux, un sujet qui donnerait presque des boutons aux juristes néophytes et des hauts-le-coeur aux directions de propriété industrielle; il est aussi intéressant de constater que certaines marques sont à présent très organisées autour de ce sujet. Non seulement les portefeuilles volumineux de noms de domaine sont à présent “gérés” au même titre que le sont les portefeuilles de marques mais de nombreux grand noms avant-gardistes vont jusqu’à “réduire la voilure” pour se concentrer sur leur nom en tant qu’extension Internet.

Des marques Françaises qui s’affichent
Bien que créer sa propre extension n’est pas chose facile, certains participants français au programme des nouvelles extension Internet, finalisé en 2012, ont beaucoup avancé et il n’est plus rare de voir leur publicité à la télévision. Sur les 49 candidats français, quatre affichent déjà leur nom de domaine estampillé “.marque” dans leur publicités. Tel est le cas de Cuisinella avec son www.ma.cuisinella, de Schmidt avec son www.home-design.schmidt, de Leclerc avec son www.traiteur.leclerc et de BNPParibas avec son https://mabanque.bnpparibas.

Des décisions stratégiques
Toutes les marques propriétaires de leur extension personnalisée ne communiquent pas toute à la télévision. Cela ne veut pas dire pour autant qu’elles n’exploitent pas leur noms de domaine personnalisés. Par exemple, MMA exploitait plus de 1700 noms de domaine se terminant en “.mma” (au lieu de “.com”) au début du mois de novembre 2017, une centaine pour la marque Weber et son “.weber” et une trentaine environ pour les marques Airbus, Arte, Maif, Club Med et Sanofi. Les temps changent.

Schmidt / LECLERC

Annonces Google