42% des Français estiment que la presse papier va disparaître

disparition presse papier Les femmes sont plus pessimistes que les hommes. Les franciliens et les actifs sont aussi plus nombreux que la moyenne à pronostiquer la fin des versions papiers.

Selon une étude Ifop menée pour l'émission "Talk Club" sur NRJ 12, seulement 42% des personnes interrogées pronostiquent une disparition de la presse en version papier d'ici quelques années, dont 13% en font un pronostic "certain" et 29% "probable". 58% estiment à l'inverse que les journaux ne disparaîtront pas : 18% "certainement pas" et 40% "probablement pas".

Ce sont les moins de 25 ans qui sont les plus pessimistes quant à l'avenir de la presse papier : 53% des 15-19 ans et 47% des 20-24 ans pronostiquent sa disparition d'ici quelques années. Ce pessimisme décroît ensuite avec l'âge.

Les femmes sont plus pessimistes (45%) que les hommes (39%) quant à l'avenir de la presse papier. Les franciliens (46%) et les actifs (44%) sont aussi plus nombreux que la moyenne à pronostiquer la fin des versions papiers.
L'enquête a été menée en ligne les 12 et 13 novembre 2014, auprès de 1 826 personnes, représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération.

ifop
L'avis des Français sur la disparition de la presse papier © S. de P. Ifop

En savoir plus sur Offremedia.com

IFOP