Les gens qui pensent que Facebook est pollué de faux likes sont obsédés par cette vidéo

Faux likes sur Facebook Une vidéo dénonce l'efficacité des campagnes pubs sur Facebook, qui débouchent sur des faux likes et une baisse du reach de la page.

Vous n'avez sans doute jamais entendu parler de Derek Muller ou de sa chaîne Youtube dédiée aux sciences, Veritasium. Mais si vous êtes de ceux qui croient que Facebook est pollué par des faux likes issus de faux comptes, vous avez probablement vu cette vidéo.

Business Insider a écrit quelques articles au sujet des faux likes sur Facebook, et nombre de nos lecteurs ont attiré notre attention sur cette vidéo qui a été vue par 1,5 million de personnes depuis le 10 février. Des personnes qui semblent la considérer comme le Zapruder des faux likes.

Dans la vidéo, Derek Muller explique pourquoi il est intrigué (et ennuyé) par le fait que nombre des likes de sa page Facebook ne sont pas authentiques. Il a en effet profité d'une offre Facebook pour bénéficier de 50 dollars de publicité sur le réseau social pour découvrir à sa plus grande satisfaction que le nombre de likes de sa page était passé de 2 000 à plus de 70 000. Le problème, explique Derek Muller, est que la plus plupart de ses likes se sont avérés être faux. Et il était d'autant plus ennuyé qu'ils ne provenaient pas d'une obscure ferme de clics. Ils provenaient du propre système d'achat d'espace de Facebook. Pour tester cette théorie selon laquelle la publicité sur Facebook n'engendrait qu'une montagne de de fans bidons, il a créé la page "Virtual Cat", une page délibérément horrible dépourvue de tout contenu.  

virtual cat
La page Virtual Cat.  © Capture d'écran

"Seul un idiot pourrait aimer cette page", prévient Derek Muller. Après à peine 10 dollars de publicité, la page était déjà remplie de faux likes. Derek Muller a d'ailleurs noté que même la page de sécurité de Facebook était la plus populaire à Dhaka au Bangladesh – une région connue pour ses fermes à clics (Dhaka a depuis été supplanté par le Caire).

Ces faux clics proviennent probablement de faux comptes tenus par des personnes qui sont prêtes à liker toutes les pages imaginables afin de rendre leur compte plus authentique, conclut Derek Muller. Un problème d'autant plus inextricable que les propriétaires de pages ne peuvent pas supprimer les faux likes, rappelle Derek Muller (le patron de Fashion magazine n'a découvert le problème qu'après avoir dépensé 600 000 dollars en campagne publicitaire sur Facebook)

Pire, Derek Muller explique qu'une fois que votre page a trop de faux likes le reach organique de vos publications devient tellement faible que vous en êtes réduit à payer des posts sponsorisés pour que vos véritables fans puissent les voir.

Facebook mène cette guerre contre les faux likes depuis des années. En 2012, le réseau social avait procédé à une suppression en masse des faux comptes. Car il n'est bien évidemment pas dans l'intérêt de Facebook que ces faux comptes existent, précisément car beaucoup d'annonceurs les détestent. Dans son rapport annuel, la société explique qu'entre 0,4 et 1,2% de ses utilisateurs actifs sont des comptes susceptibles de produire des faux likes. Mais Facebook compte plus d'1,2 milliard d'utilisateurs – de sorte que même si un petit pourcentage sont des faux, cela représente toujours quelques millions de comptes. 

Article de Jim Edwards. Traduction par le JDN

Voir l'original : People Who Think Facebook Is Full Of Fake Likes Are Obsessed With This Video

Facebook