Ne pas vérifier les informations pré-remplies par le fisc

Ne pas rectifier une somme inexacte revient à faire une fausse déclaration : "c'était pré-rempli" n'est pas un argument. © coldwaterman - Fotolia.com
Depuis 2006, l'administration fiscale fournit des déclarations d'impôts pré-complétées : état-civil, situation familiale et certains revenus soumis à l'impôt sur le revenu figurent sur les imprimés que vous recevez chaque année à compter de la mi-avril. "En général, l'administration fait très bien son travail, mais des coquilles peuvent se glisser", admet Stéphane Couderc, du bureau de la fiscalité des particuliers à la DGFiP. "Or, en cas d'erreur du fisc, le contribuable reste responsable, signale Louis-Marie Bourgeois, avocat fiscaliste. Le fait que la déclaration soit pré-remplie ne le décharge pas de l'obligation d'exactitude."
Certaines données requièrent une attention spécifique comme le nombre d'heures travaillées, si vous n'avez pas exercé d'activité à temps plein en 2015.