Ne videz jamais votre assurance-vie

Si vous ne procédez qu'à des rachats partiels sur votre assurance-vie, vous conservez le bénéfice de l'antériorité de votre contrat. © carballo Fotoliacom
Procédez plutôt à des rachats partiels de vos parts qu'au rachat total de votre assurance-vie et laissez toujours le minimum sur votre contrat. En patientant jusqu’au versement des intérêts annuels, vous continuerez à bénéficier du rendement acquis sur les sommes déposées au prorata du temps passé. En revanche, en cas de rachat total de votre contrat d’assurance-vie, vous perdrez le bénéfice de ce "bonus", et même du rendement minimal prévu, ce qui peut occasionner une perte sèche qui peut parfois atteindre les deux tiers de ce à quoi vous aviez droit.