Les tarifs des banques ont grimpé

Depuis le 1er janvier, plusieurs grandes banques françaises facturent à leurs clients ce qu'elles appellent des "frais de tenue de compte". © ptnphotof - Fotolia
Ces dernières années, les particuliers avaient plutôt été habitués au passage à la gratuité de services payants. En ce début d'année, c'est l'inverse qui se produit dans le secteur bancaire. Des établissements qui, jusque-là, ne facturaient pas de frais de tenue de compte, s'y sont mis depuis le 1er janvier. A quoi correspond ce service ? A l'actualisation du compte courant du client au fil des opérations qu'il effectue. Cela génère des coûts informatiques et humains, jusque-là financés par les marges des banques, notamment. Des marges que les renégociations de prêts et rachats de crédits, dont les emprunteurs ont usé ces dernières années, ont fini par considérablement rogner. Parmi les groupes bancaires qui actionnent ce levier figurent BNP Paribas et Société générale. La note s'établira à 30 euros par an pour les clients du premier qui n'auront pas opté pour leurs relevés de compte en ligne (24 euros pour ceux qui l'auront fait) et à 24 euros pour les clients de Société générale.