Impôts locaux : les grandes villes de France où ils grimpent en 2016

Taxe d'habitation, taxe foncière... Les communes les plus peuplées de France n'hésitent pas, une fois de plus, à actionner le levier fiscal.

Pendant que les Français sont tout entiers tournés vers l'impôt sur le revenu, l'heure étant au remplissage de la déclaration d'impôts, au sein des conseils municipaux, ce sont les impôts locaux qui animent les débats.

C'est en effet bien souvent au printemps que sont votés les taux communaux des taxes directes locales à régler en fin d'année. Ce que réservent les grandes villes à leurs administrés en 2016 ? Plus de clémence qu'en 2015, selon une étude du Forum pour la gestion des villes, révélée par Le Figaro. Dans les communes de plus de 100 000 habitants, les taux de taxes d'habitation et foncières progressent en moyenne de 0,4%, contre une hausse de 1,8% en 2015. Dans le détail, sur les 39 villes étudiées, 30 ont opté pour le maintien des taux d'imposition à leur niveau de l'an passé, 2 ont choisi de les baisser. Elles sont 7 à avoir décidé de les relever.

Les voici :

Et aussi

 

Taxe foncière / Impôts locaux