Les investissements dans les FCPI et FIP

Avantageux fiscalement, ces placements ne le sont pas toujours du point de vue de la rentabilité. © THANANIT SUNTIVIRIYANON / 123RF.com
Investir dans des fonds commun de placement dans l'innovation (FCPI) et des fonds d'investissements de proximité (FIP) avant le 31 décembre ouvre droit à une réduction d'impôt sur le revenu de l'ordre de 18%, dans la limite de 12 000 euros placés par contribuable, ou 24 000 euros lorsqu'il s'agit d'un couple soumis à une imposition commune. Comme dans le cas de la souscription au capital de PME, il vous faudra conserver vos titres durant 5 ans pour ne pas avoir à restituer la réduction d'impôts octroyée. Attention, si ces deux procédés permettent d'alléger votre avis d'imposition, cela ne signifie pas pour autant qu'il s'agit de placements nécessairement rentables. Les réductions fiscales viennent d'ailleurs récompenser une certaine prise de risque de la part du contribuable, qui investit dans ces sociétés jeunes et non cotées. Raison pour laquelle ce type de placements est généralement davantage conseillé aux foyers soumis à l'impôt sur la fortune (ISF).