L'intelligence artificielle de Google bat le meilleur joueur de Go

Le meilleur joueur au monde de Go a dû abandonner la première manche du match qui l'opposait au programme "AlphaGo" de Google.

Après avoir gagné aux échecs et à Jeopardy, la machine devait encore faire ses preuves face à l'humain dans un autre jeu, le Go. Assez complexe, de par la taille du plateau et les nombreuses possibilités de coups à jouer, ce jeu est désormais la cible de la technologie d'intelligence artificielle de Google, appelée DeepMind. Cette dernière avait déjà été victorieuse face au champion européen Fan Hui il y a quelques mois. Elle affrontait cette fois Lee Se-dol, considéré comme le meilleur joueur au monde.

Lors de la première manche, comme Garry Kasparov avant lui face à IBM, Lee Se-dol a tenté une ouverture originale pour déstabiliser la machine, mais cela n'a pas suffi : au terme d'une partie serrée, il a préféré abandonner. La deuxième manche se jouera ce jeudi 10 mars, et il y en aura cinq en tout. Il y a un million de dollars en jeu, mais pas seulement : il s'agit bien évidemment de mesurer les progrès de l'intelligence artificielle face à celle des humains.

Pour remporter les parties de go, Google utilise un programme dédié, AlphaGo qui s'appuie sur le machine learning. Après son écrasante victoire (5 à 0) face à Fan Hui, un article dans Nature détaillait son fonctionnement, qui combine la méthode dite de Monte-Carlo, le réseau neuronal, et l'apprentissage supervisé. 

Google / Intelligence artificielle