Ce graphique illustre la vicieuse guerre des prix dans le cloud computing

Guerre des prix dans le cloud computing Voici des données chiffrées illustrant la féroce concurrence, poussée par Amazon, sur les tarifications des services d'informatique en nuage.

Ces dernières années, les fournisseurs de cloud computing ont cassé les prix – un phénomène appelé "la course au taux zéro". Amazon Web Services (AWS) a, par exemple, baissé ses prix 44 fois au cours des six dernières années, pendant que Microsoft et Google ont tous les deux réduit leurs prix à plusieurs reprises pour suivre le rythme d'AWS.

Ce mercredi, Mark Mahaney de RBC Capital a publié un graphique qui démontre parfaitement cette tendance. Selon le graphique ci-dessous, le coût mensuel moyen par gigaoctet de RAM, pour les diverses ressources IT proposées sur le marché, a diminué sur toute la gamme pendant la dernière année écoulée.

cloud guerre des prix
Graphique publié par RBC Capital. © RBC Capital


Ceci n'est qu'une estimation du prix des services de cloud computing - les entreprises facturant différemment leurs différents services. Mais c'est une mesure fiable du rythme de la baisse concrète des prix. En se basant sur ces données, AWS a baissé ses prix de 8% entre octobre 2013 et décembre 2014, pendant que Google et Microsoft ont respectivement réduit les leurs de 6% et 5% dans le même laps de temps. D'autres entreprises qui ont pu afficher des tarifs plus élevés, telles que Rackspace et AT&T, ont encore plus drastiquement coupé leurs prix.

Cette évolution perd de l'ampleur si l'on inclut les coûts de support client. Mais il est intéressant de noter qu'un support hautement personnalisé n'ajoute qu'à peu près 40% aux prix d'AWS contre environ 70% pour Microsoft et 110% pour Google. (Encore une fois, en ne se basant que sur ces chiffres-ci).

Mark Mahaney a aussi constaté que la croissance du chiffre d'affaires d'AWS a sévèrement ralenti vers la fin d'année dernière - 60% de croissance en 2013 contre moins de 40% maintenant - mais il estime que sa croissance se stabilisera en 2015 en même temps que la guerre des prix ralentira. (Amazon ne révèle pas l'apport précis d'AWS, mais RBC est convaincu qu'AWS représente une grande part de la catégorie "Autre" de ses résultats sur le continent Nord-Américain).

RBC a noté Amazon en "Outperform", c'est-à-dire légèrement plus performant que le marché, et évalue le prix d'achat de son action à 420$.


Article d'Eugène Kim. Traduction par Shane Knudson, JDN.
Voir l'article original : This One Chart Shows The Vicious Price War Going On In Cloud Computing

Amazon