Jonathan Bryce, l'homme qui a standardisé le cloud

En octobre 2015, Jonathan Bryce présentait la douzième version d'OpenStack, baptisée Liberty. © OpenStack Foundation
Jonathan Bryce a passé sa carrière la tête dans le nuage. En 2000, il débute comme développeur web chez le texan Rackspace, un des grands fournisseurs d'IaaS à côté d'Amazon Web Services ou de Microsoft Azure. Cinq ans plus tard, il créé Rackspace Cloud, une plateforme "neutre" permettant de créer, d'héberger et de gérer des infrastructures cloud. En 2010, il va un cran plus loin. Il décide, avec son collègue Todd Morey, de développer une alternative open source aux logiciels propriétaires des géants cloud. Un chantier mené en collaboration avec Rackspace et la Nasa. Cela donnera naissance à OpenStack, devenu aujourd'hui un standard de fait, soutenu par Cisco, HP, IBM ou VMware. En octobre 2015, Jonathan Bryce présentait la douzième version d'OpenStack, baptisée Liberty.