L'open source de Bonitasoft pour construire une centrale nucléaire

Areva déploie le BPM open source de Bonitasoft Dans le cadre de la construction de ses infrastructures nucléaires, Areva a déployé la solution de Bonitasoft pour orchestrer ses processus de conception et de suivi.

Areva cherchait à optimiser la traçabilité de la construction de ses centrales nucléaires, et à faciliter la circulation des documents liés à ces vastes chantiers entre tous les intervenants impliqués. L'idée étant ainsi de "suivre en temps réel les modifications d'ingénierie pendant les différentes phases du projet", précise le géant français de l'énergie. Pour relever ce défi, Areva a retenu la solution open source de gestion des processus métier Bonita BPM. L'outil lui permet dès lors "d'automatiser les processus de modifications de conception et de construction" de ses infrastructures nucléaires. La solution est d'ores et déjà utilisée par le géant dans le cadre d'un chantier de centrale nucléaire en Chine.

Dématérialiser la traçabilité de la construction des centrales

Parmi ses principaux critères de choix, Areva souhaitait un outil souple pour créer rapidement des applications. Mais aussi une technologie qui puisse s'intégrer aisément à son système d'information. Car le groupe recherchait avant tout un moteur de BPM pouvant se combiner à une de ses applications tierces, et qui n'impliquerait pas d'utiliser l'interface graphique proposée nativement dans le produit. 

L'open source de Bonitasoft retenu pour sa souplesse et sa facilité d'intégration

"Nous avons rapidement constaté qu'il était possible d'intégrer la partie moteur d'exécution de Bonita qui apportait une plus-value significative. Cet aspect était moins évident avec d'autres solutions propriétaires payantes, moins faciles à personnaliser pour l'intégration", explique Roger-Pierre Gallard, Engineering Unit Manager à la DSI d' Areva.

Un travail conjoint entre des équipes internes et des experts de Bonitasoft a permis d'aboutir à un premier prototype. La solution a depuis été mise en production. "Au total, 8 processus ont été déployés et sont utilisés par une centaine de personnes pour gérer 400 à 500 modifications par an", détaille Areva, avant de préciser : "ces processus peuvent s'avérer très longs, puisque le traitement d'une modification peut s'étaler sur plus d'un an, ce qui constitue une des spécificités de l'application". La solution a permis d'éliminer les processus papiers, ce qui a contribué à accélérer significativement le temps de traitement des modifications.

Areva / BPM