Le plat de spaghettis

le plat de spaghettis
Le plat de spaghettis © Storr Consulting

Dans les années 1990, l'avènement des serveurs d'applications conduit à une multiplication de systèmes et applications technologiquement hétérogènes au sein du SI.

Un ensemble de briques dont il fallait gérer l'interopérabilité. Aux premiers middleware pour grands systèmes (CICS notamment), s'ajoutent alors d'autres moniteurs transactionnels propriétaires, de type Encina ou Tuxedo.

D'application propriétaire en application propriétaire, les départements informatiques empilent les couches et les systèmes. Des logiciels dont l'intégration est réalisée au fil des projets souvent sans vision à long terme. Les traitements par lots (batch) se multiplient sans grande rationalité, aboutissant à l'image d'un plate de spaghettis.