60% des entreprises estiment que le Big Data va bousculer leur marché

Etude Capgemini Big Data La plupart des entreprises considèrent le Big Data comme un défi stratégique, mais seul un tiers d'entre elles considèrent leurs premières initiatives dans ce domaine comme un succès.

Capgemini Consulting vient de livrer son baromètre annuel sur le Big Data. Il repose sur une enquête réalisée en novembre 2014, auprès de 226 organisations basées en Europe, Amérique du Nord et Asie-Pacifique.

Premier indicateur sautant immédiatement aux yeux à la lecture du document, 60% des répondants estiment que le traitement de données en masse (ou Big Data) va bousculer leur marché d'ici trois ans. Et cette prise de conscience se traduit déjà par de nombreux projets. Alors que 29% des personnes interrogées indiquent en être à l'étape de la maquette (Poc), 48% affirment avoir d'ores et déjà atteint la phase de production, partielle ou complète, avec une analyse prédictive déjà intégrée à une démarche opérationnelle (voir le graphique ci-dessous).

capgemini
Indicateur tiré du dernier baromètre annuel "Big Data Survey" de Capgemini Consulting. © Capgemini Consulting

Des initiatives pas toujours réussies

Grosse surprise, seules 35% des entreprises consultées par Capgemini Consulting décrivent leurs initiatives en matière de Big Data comme un "succès" ou un "grand succès". La cabinet de conseil explique ce résultat par l'existence de problématiques, souvent épineuses, auxquelles doivent faire face les organisations pour réussir leur projet. Parmi ces défis, les répondants évoquent le plus souvent la dispersion des données en silos entre différentes équipes, l'absence d'objectifs métier clairs, ainsi qu'une coordination souvent inefficace entre équipes d'analystes (voir le graphique ci-dessous).

capgemini
Indicateur tiré du dernier baromètre annuel "Big Data Survey" de Capgemini Consulting. © Capgemini

Mais quel est alors le secret des organisations ayant transformé l'essai ? Capgemini Consulting les a interrogées pour connaitre leurs bonnes pratiques. Et d'après le cabinet de conseil, les entreprises ayant adopté une structure centralisée pour gérer leurs activités Analytics et Big Data affichent un niveau de réussite supérieur aux autres. 

Le secret de la réussite : une gestion opérationnelle centralisée

"Cette approche permet de fédérer les responsables métiers et technologiques autour de la conception de cas utilisateur et la définition de bonnes pratiques qui pourront ensuite être adoptés plus largement", commente Capgemini Consulting, évoquant notamment l'idée d'un laboratoire pluridisciplinaires, regroupant data scientists, mathématiciens, statisticiens, développeurs, et représentants métiers.

Au final, c'est bien là le modèle de gouvernance qui permettra de mettre sur pied une plateforme de Big Data standardisée pour toute une entreprise. C'est-à-dire un environnement qui soit capable d'intégrer des données de différents systèmes pour ensuite en assurer le partage entre les métiers et ainsi en tirer la meilleure valeur.

capgemini
Indicateur tiré du dernier baromètre annuel "Big Data Survey" de Capgemini Consulting. © Capgemini Consulting

Big Data / Data scientist