Véronique Torner (Open CIO Summit) "Nous proposons aux DSI de venir échanger à huis-clos sur leurs enjeux Open Source"

L'Open CIO Summit 2012 est le principal événement annuel organisé en France sur l'Open Source pour les DSI. Son édition 2012 couvre des thèmes divers : gouvernance et stratégie Open Source, politique de support, agilité... Elle se tiendra le 11 octobre à Paris.

Think Tank sur l'Open Source à destination des DSI, l'Open CIO Summit 2012 se tiendra le 11 octobre 2012 dans le cadre de l'Open World Forum à Paris (à l'Eurosites George V, au 28 avenue George V). Véronique Torner est présidente de l'Open CIO Summit et co-fondatrice de la société de services spécialisée dans l'Open Source Alter Way.

JDN. Les DSI ont-ils progressé en matière de gouvernance de l'Open Source ?

Véronique Torner. L'Open Source monte en puissance au sein des structures de gouvernance informatique, à la fois dans les administrations mais aussi dans les entreprises. Pour preuve, nous observons les premiers retours d'expérience sur le sujet. Ils portent aussi bien sur des gouvernances informatiques globales intégrant la dimension Open Source, que des gouvernances centrées à part entière sur les technologies Open Source.

Nous présentons pour la première fois à l'occasion de l'Open CIO Summit 2012 une table ronde sur la question. Nous accueillerons des responsables métiers d'Orange, Alcatel-Lucent et Morpho [ndlr filiale de Safran] qui viendront témoigner de la gouvernance qu'ils ont mise en place en matière d'Open Source dans le cadre des développements de logiciels réalisés autour de leurs produits. Cette présentation sera particulièrement intéressante pour les DSI qui s'interrogent sur l'acquisition de logiciels Open Source, et sur la question des licences notamment.

L'Open CIO Summit a donc aussi pour but de sensibiliser les décideurs informatiques sur l'apport de l'Open Source d'un point de vue stratégique et métier...

C'est le principal objectif de l'événement. Les DSI sont de plus en plus tournés vers la direction générale et la stratégie, que ce soit dans les administrations et dans les entreprises. Pour eux, il est donc intéressant de s'interroger sur la place de l'Open Source dans ces stratégies. C'est pour cette raison que nous avons souhaité inviter Jérôme Filippini, représentant les DSI des différentsMinistères, Bruno Ménard, vice-président du Cigref et en quelque sorte le représentant des grandes entreprises français, mais aussi Michel Delattre, DSI de La Poste. Tous trois s'exprimeront lors de la présentation d'ouverture. Elle sera pour la première fois commune à l'Open CIO Summit et l'Open World Forum. D'ailleurs, c'est aussi dans cette optique que nous accueillerons cette année David Berrebi qui est Chief Technology and Strategy Officer chez Prisma Média Digital. Il évoquera l'importance que recouvre pour lui l'Open Source dans son métier dans la presse numérique. Il interviendra sur une table aux côtés de DSI.

"Nous aborderons la délicate question des politiques de support dans l'Open Source"

Georges Epinette, DSI du Groupement des Mousquetaires qui est aussi vice-président du Cigref, et Marie-Noëlle Gibon, du groupe La Poste, interviendront également pour évoquer la place de l'Open Source dans l'entreprise numérique. Mathieu Jeandron de la DISIC [ndlr Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat] sera également là pour présenter la démarche de gouvernance informatique de l'Etat sur 2012. Elle recouvre une dimension importante en matière d'Open Source. Ces technologies sont en effet utilisées par la DISIC comme levier pour faire travailler ensemble les différents ministères.

Le contrat interministériel remporté récemment par Alter Way illustre la place croissante accordée aux politiques de support dans l'Open Source. Cette question sera-t-elle abordée lors de l'événement ?

Il existe deux politiques de support possibles en matière d'Open Source. La première consiste à signer un contrat de support global pour l'ensemble de ses briques Open Source. La seconde passe plutôt par le recours à des prestataires spécialisés dans chaque composant. Nous présenterons des retours d'expérience couvrant ces deux axes. Alain Issarni, DSI du ministère de l'Economie et des Finances, et Catherine Maldi du ministère de l'Intérieur évoqueront le marché signé avec Capgemini et Alter Way portant sur le support global de 200 à 300 composants Open Source. Christelle Picq, DSI de Voyages SNCF, fera part de son choix de partir, à l'inverse, sur une politique de support sélective.

Ces trois témoignages bénéficient d'un recul de deux à trois ans. Ces DSI pourront donc s'exprimer sur les difficultés rencontrées, leurs bonnes pratiques en matière d'organisation, mais aussi sur la question du reversement des développements à la communauté qui est présent dans les trois projets. Comme chaque année, ces présentations se tiendrons à huis-clos pour favoriser les échanges entre les DSI, y compris sur des sujets qui peuvent être un peu plus confidentiels.

"Pour la première fois, les DSI pourront échanger avec l'écosystème Open Source"

Le Cloud sera-t-il au programme ?

L'Open Source prend une place importante dans les plates-formes de Cloud. Il n'en reste pas moins que les retours d'expérience sont encore peu nombreux au sein des DSI. L'offre est encore en train de se structurer, et la phase d'évangélisation est en marche. Nous aborderons néanmoins cette thématique à travers la notion de DevOps. Là où les méthodes agiles optimisent la relation entre développeurs et maîtrise d'ouvrage, DevOps [ndlr pour Développement - Exploitation] a pour but de rapprocher les équipes de développement de celles en charge de l'exploitation.

C'est une problématique importante en vue d'évoluer vers le Cloud, qui nécessite en effet un rapprochement de ces deux mondes. Les outils Open Source sont assez bien placés pour aider à lancer cette passerelle. Des CMS comme Drupal offrent par exemple tous les outils pour cloudifier une application. Sur cette question, Eric Rappé, directeur du centre d'expertise PHP d'Orange, prendra notamment la parole.

Vous avez également décidé de favoriser les échanges entre les DSI et l'écosystème Open Source...
C'est une nouveauté cette année. Nous proposons en effet une rencontre entre DSI et acteurs Open Source, en deuxième partie d'après-midi. Elle prendra la forme d'une session publique cette fois, notamment dans l'optique de favoriser les échanges et les questions entre les uns et les autres. A cette occasion pourront être abordées toutes les questions que peuvent se poser les DSI sur l'Open Source : les modèles de licence, les contributions...

 

Gouvernance / Open source