Succession de Steve Ballmer : Steve Mollenkopf bientôt CEO de Qualcomm

Steve Mollenkopf, président et Chief Operating Officer du géant des puces, était cité pour prendre la tête de Microsoft. Mais Qualcomm a annoncé sa nomination en tant que CEO.

La fin du suspense qui entoure la succession de Steve Ballmer à la tête de Microsoft n'est pas pour aujourd'hui. Bloomberg a en effet indiqué, en évoquant "une source proche du dossier", qu'un nouveau prétendant serait bien placé pour prendre la place de ce dernier. Il s'agit de Steve Mollenkopf, président et COO (Chief Operating Officer) de l'américain Qualcomm qui n'est autre que le premier fabricant mondial de puces pour téléphones.

Cet américain de 44 ans est reconnu pour maitriser parfaitement le marché et les enjeux du secteur des nouvelles technologies, des télécoms et de l'informatique. Il semble par ailleurs bénéficier du soutien indirect de Steve Ballmer qui n'a pas hésité à citer en exemple Qualcomm comme l'une des entreprises ayant su tirer avantage du basculement vers l'informatique mobile, les tablettes et les smartphones. 

Mais Qualcomm a mis un terme aux suppositions en faisant savoir que Steve Mollenkopf allait effectivement être nommé CEO, mais de... Qualcomm. Cette prise de fonction aura lieu en mars et il remplacera pour l'occasion l'actuel CEO du géant des puces Paul Jacobs qui deviendra président exécutif.

Dans la course à la succession de Steve Ballmer, d'autres candidats sont également bien placés dont l'ancien patron de Nokia Stephen Elop, le vice-président exécutif de Microsoft Tony Bates, et également le directeur de l'activité cloud et entreprises de Redmond, Satya Nadella que le JDN a par ailleurs eu le privilège d'interviewer en exclusivité. A l'inverse, certains candidats seraient désormais hors course comme Alan Mulally qui a récemment fait savoir qu'il préférait rester là où il est, c'est-à-dire à sa place de PDG du groupe automobile Ford.

Cet article a été mis à jour le 13 décembre à 16h40.

Microsoft / Steve Ballmer