L’industrie des TIC au centre de la création d’emploi en France

L'industrie des TIC contribue à créer des postes de cadre à très forte valeur ajoutée disposant d'une culture orientée management, commerce et R&D : trois valeurs clé synonymes d'avenir.

N’ayons pas peur des mots, l’industrie des nouvelles technologies est l’un des pans économiques les plus créateurs d’emploi sur notre territoire. En cette période de tension économique, il est important de préciser cette donnée.

En effet, l'industrie des TIC n'est pas seulement prospective mais contribue à créer de la valeur. Au-delà du nombre d'emplois créés, il est également indispensable d'analyser le type d'emplois proposés. Il s'agit principalement de postes de cadre à très forte valeur ajoutée disposant d'une culture orientée management, commerce et R&D : trois valeurs clé synonymes d'avenir.

De plus, les entreprises vont devoir innover si elles veulent être compétitives et se relancer. Le recrutement ou l'appel à des collaborateurs IT est donc une nécessité ! Différentes projections estiment à plus de 300 000 recrutements de cadres IT d'ici 2014. Les ingénieurs sont recherchés chez les fournisseurs de technologies et au sein des entreprises. Un point intéressant tient aux types d'opportunités proposées qui s'adressent aux seniors et aux jeunes diplômés. Cela constitue une réelle opportunité sur un marché où l'accès à un premier emploi est un chemin complexe.

Focus sur l'activité R&D

Malgré la crise, le secteur de l'ingénierie R&D  va stabiliser son nombre d'embauches de cadres par rapport à l'an passé, soit une prévision de recrutement de 21 000 cadres selon l'APEC. La R&D est plutôt en bonne santé dans les énergies renouvelables, la High Tech et l'aéronautique. Le turn-over reste élevé dans l'entreprise et les prestataires de ces secteurs ont besoin de cadres. Il y a un manque d'ingénieurs en France et pourtant les besoins sont réels. Les managers sont également demandés.


Focus sur l'activité informatique

Ce secteur est l'un des plus gros recruteurs de cadres, notamment pour les sociétés de sécurité ou de conseil en ingénierie informatique et de conseil en logiciel ou en technologie. L'Internet a créé une dynamique très importante pour ce secteur. Les jeunes diplômés sont très demandés. On recherche des analystes-programmeurs, des techniciens de maintenance, des architectes de systèmes d'information, des ingénieurs sécurité, des directeurs de service informatique, des administrateurs de bases de données, mais également des techniciens de l'industrie graphique et des webmestres. Compte tenu des virus, spam et autres chevaux de Troie, la sécurité informatique a un réel besoin de personnels.

Bien entendu, il serait imprudent de considérer ces bons indicateurs comme des données gravées dans le marbre. En revanche, force est de constater que les entreprises préparent la reprise en se tournant massivement vers les TIC. A n'en pas douter, cela permettra au secteur des nouvelles technologies de mieux résister, de se structurer et de renforcer sa compétitivité. Ainsi, certaines régions réunissant de nombreux professionnels de l'industrie IT tirent leur épingle du jeu comme par exemple la région Sud - PACA.

Ainsi, les entreprises locales continuent leur plan de recrutement afin de proposer des solutions d'excellence (critère fondamental souhaité par leurs clients). L'innovation est donc un véritable moteur qui, même en période de crise, permet de conserver une vitesse de croisière constante et de créer de l'emploi.

Autour du même sujet