Le Capacity Planning: un choix gagnant pour les entreprises permettant de régler et de prévoir les problèmes de structure informatique.

Dans un contexte de concurrence accrue, le développement des offres marketing des entreprises implique des évolutions de leurs systèmes d’informations. Il est devenu essentiel de comprendre quelles charges métiers sont exercées sur une plate-forme de production et d’en identifier les problématiques.

Pour répondre de manière concrète au besoin de prédiction des entreprises, le Capacity Planning apparaît comme une solution de détection d'indisponibilité de service ou encore de surveillance pro active des charges exercées sur les équipements informatiques. Les analyses de performance et les études capacitaires contribuent à l'amélioration continue de la qualité de service et de la robustesse des applications et des chaînes métier. Les recommandations et les plans d'actions préventifs permettent d'anticiper les limites d'usage et de capacité d'un service informatique.

Concrètement cette activité passe par les étapes suivantes, à savoir:
- Une étude et prise en compte des contraintes et des exigences métiers.
- L'élaboration d'une stratégie de collecte adaptée à l'environnement de l'entreprise.
- La mise en œuvre de systèmes de mesures.
- La réalisation de diagnostics de performance sur incident en temps réel ou différé.
- La réalisation d'étude capacitaire globale (charge métier et charge technique).
- La réalisation de préconisations d'optimisations systèmes, logicielles ou organisationnelles.
- Le développement de scenarii d'évolution et de travaux de consolidation de plateforme (hardware).
- Et enfin la réalisation d'études de dimensionnement d'architecture.

Le déploiement et l'utilisation de solutions dédiées aux activités de Capacity Planning impliquent donc une bonne connaissance des architectures multi-tiers, des technologies associées et des besoins métiers, ainsi qu'une excellente maîtrise des métriques de performance (système, serveur de données, serveur d'application, réseau...).

De multiples enjeux :

Si l'optimisation d'un parc informatique à travers la mise en place du Capacity Planning représente d'abord un enjeu stratégique, elle représente également un enjeu économique majeur pour une entreprise puisqu'il permet:
- De comprendre et de prévoir dans le futur les charges exercées sur l'infrastructure, et ainsi, d'en optimiser l'utilisation.
- De dimensionner l'architecture et les équipements informatiques en prévision des nouveaux services à délivrer, et des objectifs opérationnels et marketing.
- D'identifier la puissance machine gaspillée et de diminuer l'immobilisation des équipements.
- De maîtriser la croissance du parc informatique.
- D'anticiper et de réduire les investissements matériels.
- De garantir une cohérence entre le dimensionnement des équipements et des besoins métiers.
- Et de contribuer à améliorer la qualité de service et la disponibilité des applications.

Le but final étant de créer des agents de collecte de données et des rapports de performance et de capacité sur le système d'information, modifiables à souhait, et donc d'optimiser au mieux son parc informatique en prévoyant les besoins en temps réel. Pour être concret, dans le cas d'un opérateur mobile, le Capacity Planning permet de modifier le discours commercial des conseillers directement en boutiques, selon la tendance générale des ventes, et d'éviter ainsi les dysfonctionnements techniques parfois synonymes de pertes économiques. Effectivement, cela peut faire partie d'un plan d'action ou plutôt d'un plan de contingence qui aurait pour objectif d'adapter le discours commercial afin de palier des limites d'usages.

En effet, grâce au Capacity Planning, un opérateur mobile peut prévoir le nombre de ventes à la semaine, au jour, à l'heure voire à la minute, et comprendre l'ensemble des signaux émis sur son système d'information, les prédire et les corréler les uns avec les autres. Un processus d'alerte peut même être mis en place, ainsi qu'un portail de suivi de capacité et de performance en mode 2.0 permettant d'intégrer avec beaucoup plus de simplicité de nouveaux indicateurs, liés au développement de ses offres (nouveaux téléphones, nouveaux forfaits...).

Autour du même sujet