Interconnexion, VPN et entreprise distribuée : le challenge de demain

L’entreprise "sédentaire et mono site" tend à disparaître au profit de l’entreprise multi-site, qui connecte à la fois collaborateurs et partenaires. Une évolution qui nécessite de nouvelles infrastructures réseau.

Dans un climat économique changeant, les entreprises doivent désormais en permanence repenser leur modèle organisationnel et s’adapter aux attentes de leurs clients. Dans ce contexte, force est de constater que l’entreprise "sédentaire et mono site" tend à disparaître au profit de l’entreprise multi-site, qui connecte à la fois collaborateurs et partenaires. L’on assiste donc à une déconcentration des centres de décision: agences régionales, etc.

Ce constat étant posé, il convient ensuite d'explorer le volet lié à la communication entre les différents acteurs. Ainsi, les notions d'interconnexion et de sécurité se positionnent comme des données stratégiques de ces projets. Dans ce contexte, une infrastructure réseau performante est un pré-requis incontournable afin de garantir la performance et la sécurité des échanges réalisés. Le recours aux VPN est donc un passage obligé. Avant toute chose, il convient de donner une courte définition de ce que représente un VPN.

Le Réseau Privé Virtuel (VPN) est une extension des réseaux locaux qui préserve la sécurité logique que l'on peut avoir à l'intérieur d'un réseau local. Il correspond donc à une interconnexion de réseaux locaux, via une technique dite de "tunnel". On parle de VPN lorsqu'un organisme interconnecte ses sites via une infrastructure partagée avec d'autres organismes. Il existe deux types d'infrastructures partagées : les "publiques", comme Internet, et les "dédiées" que mettent en place les opérateurs afin d'offrir des services de VPN aux entreprises. C'est sur Internet et sur les infrastructures IP que se sont développées les techniques de "tunnel".

Ainsi, le VPN représente le moyen idéal de sécuriser des échanges Web entre différents points distants. Il vise à apporter certains éléments essentiels dans la transmission de données : l'authentification, l'identification des interlocuteurs et l'intégrité des données. L'on notera que le VPN propose des systèmes de chiffrement avancés qui tendent à rendre les données inutilisables par quelqu'un d'autre que le destinataire. De plus, il permet d'obtenir une liaison sécurisée à moindre coût. Concrètement, le VPN repose sur un protocole permettant aux données, passant d'une extrémité à l'autre du VPN, d'être sécurisées par des algorithmes de cryptographie.

Dans un schéma organisationnel distribué, cette dimension de sécurisation industrielle des échanges est une donnée fondamentale, qui permet à l'entreprise de pouvoir échanger des données sensibles avec ses filiales ou partenaires, en toute sérénité. L'on notera également que ces processus d'interconnexion répondent parfaitement aux nouveaux usages liés à la mobilité, au travail à distance, au télétravail, etc.

Maillon clé d'une infrastructure réseau performante, l'approche VPN semble donc s'imposer comme un pré-requis incontournable pour toutes les organisations. Traditionnellement utilisés par les grands comptes, les VPN s'étendent désormais dans les PME et les administrations. La sécurité devient un chaînon essentiel afin de garantir le succès de tout projet d'interconnexion. L'évolution de plus en plus décentralisée des différents acteurs économiques devrait donc contribuer à multiplier les déploiements intégrant une couche VPN.

VPN