Quand la visioconférence se conjugue au lien social

Plus que jamais, la dimension organisationnelle se positionne comme une composante essentielle au sein de l’entreprise. L’entreprise telle que nous la connaissions tend à disparaitre ou tout au moins à se restructurer en profondeur.

Il n'est en effet plus rare de parler d'entreprise distribuée ou multisites et ce, quelle que soit sa taille. Ainsi, les notions de centralisation et de sédentarisation ne sont désormais plus la norme. On notera également qu'à l'heure de la communication temps réel et de la mondialisation, les échanges entre collaborateurs, partenaires, etc. sont désormais à la base de la création de valeur des entreprises.

Oui mais voilà, l'éloignement peut parfois contribuer à impacter les performances de l'entreprise. Toute la difficulté consiste à pouvoir s'adapter aux nouvelles formes organisationnelles tout en conservant une certaine "proximité" entre les collaborateurs. Il s'agit tout simplement de conserver le lien social entre les différents sites de l'entreprise.

Dans ce contexte, la technologie doit favoriser la mise en œuvre de vecteur de communication permettant de lutter contre l'éloignement. Différentes possibilités existent. La première tient bien évidemment aux fameux outils collaboratifs qui permettent de proposer des services de conférence téléphonique ou de messagerie instantanée. Pratiques et simples d'accès, ils sont pour autant peu conviviaux, et ne contribuent pas à rapprocher leurs utilisateurs. 

Fort de ce constat et grâce à la banalisation du haut débit, de nouvelles alternatives se sont progressivement diffusées pour devenir désormais de véritables standards. Le outils de visioconférence en sont la parfaite illustration. On notera que grâce à ces derniers, il est en effet enfin possible de mieux interagir avec son interlocuteur voir même, dans certains cas, de mettre un visage sur un nom. Ce constat est particulièrement frappant dans les entreprises qui bénéficient d'une organisation internationale étendue. Il n'est alors pas rare que les différents collaborateurs n'aient que très rarement voire jamais l'occasion de se rencontrer.

Il est également important de prendre en compte le développement des nouveaux usages en matière de travail à distance et de télétravail. Ainsi ce dernier connaît désormais une très forte croissance. En 2009, le télétravail concernait en France environ 13% de la population active en Europe, et 25 % aux États-Unis, selon le dernier Rapport Investir pour l'avenir commandé par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État chargée de la prospective et du développement de l'économie numérique.

Ici encore, il a fallu apporter aux collaborateurs des outils professionnels leur permettant de rester en contact avec l'entreprise depuis leur domicile. Il s'agit également de ne pas sous estimer la qualité de service à délivrer au collaborateur. Ces derniers doivent s'appuyer sur des infrastructures industrielles toujours disponibles et non sur des solutions de type grand public ( Skype...) qui ne permettent pas d'intégrer les fonctionnalités indispensables à un usage professionnel.

Les outils de travail collaboratif sont donc une nécessité pour les entreprises. Parmi ces derniers les infrastructures de visioconférence se positionnent comme les plus intuitives et conviviales. On notera enfin que grâce à ces solutions, il est possible d'améliorer la qualité de vie des collaborateurs, de limiter leurs déplacements et donc de diminuer significativement le stress qui, ne l'oublions pas, est un mal grandissant au sein de nombreuses entreprises.

Autour du même sujet