Les nouvelles technologies au service de la formation

Par rapport à ses voisins Royaume Uni et Allemagne, la France est en retard en matière de formation en ligne. De nouvelles techniques sont intégrées aux offres e-learning : simulation, avatar, 3D, M-Learning, visioformation...

Certaines entreprises rivalisent d'innovation pour séduire toujours plus de salariés en intégrant de nouvelles technologies à leurs formations. Et de nouvelles techniques s'intègrent aux offres e-learning. La concurrence des applications Web de formation contre les applications progicielles traditionnelles s'intensifie.

Côté éditeurs et utilisateurs

Le consommateur risque de se perdre dans la flopée de concurrents qui existent sur le marché. La question que se pose les éditeurs de contenu et les entreprises : sur quelle plateforme investir ? Quelle audience cibler ? Pour quel retour sur investissement ?

Le risque existe que les éditeurs et utilisateurs privilégient les « dénominateurs communs » qui se retrouvent d'un modèle à l'autre. Comme les applications Web disponibles sans aucun téléchargement et (presque) compatibles avec toutes les plate-formes.

C'est pourquoi l'entrée en lice de nouveaux constructeurs et des systèmes concurrents aux leaders ouvre, si c'est un succès, un bouleversement au niveau des usages.

Coté formation : e-learning, mobile learning, blended-learning...

Le Blended Learning s'impose progressivement dans l'entreprise. Couplant formation traditionnelle et e-learning, il permet d'optimiser la formation et d'en renforcer l'efficacité....

Pour cela, l'entreprise doit industrialisé les principaux processus en jeu dans le Blended Learning : conception et réalisation des briques pédagogiques, méthode d'agencement, diffusion grâce à une plate-forme adaptée...

Intégration de nouvelles techniques aux offres e-learning

Les nouvelles techniques sont intégrées aux offres e-learning : simulation, avatar, 3D, M-Learning (ou Mobile Learning), visioformation...

Utiliser son smartphone afin de se former dans les transports en commun, recourir à un avatar pédagogique pour apprendre à argumenter auprès d'un client, réparer un moteur dans un univers en 3D ou encore échanger avec le formateur par écrans interposés...sont quelques exemples d'applications déjà existantes.

D'autres applications s'inspirent des réseaux sociaux et créés des communautés où chacun des formés peut s'impliquer dans le processus d'apprentissage.

Le but de toutes ces innovations : apprendre en s'amusant !

La formation proposée doit cibler très exactement le besoin du formé, le rendre plus actif, permettre une gestion des plannings et des absences plus simple pour le management, économiser des frais de déplacement....Ces univers virtuels permettent aussi aux plus timides d'intervenir sans avoir la pression du groupe.

Web ou applications en dur ?

On assiste à une multiplication des plate-formes qui pourrait augurer un retour de l'Internet « ouvert » sur mobile. Il existe, sur l'iPhone, des centaines d'applications.  Et les navigateurs mobiles récents permettent de retrouver un confort de lecture équivalent...

Une étude réalisée en 2010 indique que 70% des internautes anglo-saxons préfèrent consulter du contenu média depuis le navigateur internet mobile plutôt qu'au travers des applications. Parallèlement, une autre étude indique que 80% des entreprises envisagent de créer un site mobile contre seulement 8% qui souhaitent créer uniquement une application mobile.

Des entreprises encore trop « frileuses »

Certaines entreprises n'ont recours au e-learning que pour perfectionner leurs salariés sur une technique ou un point précis ou en complément d'un stage en face à face. Certains secteurs d'activité pourtant, la banque, l'assurance ou l'automobile, se sont appropriés ces nouvelles technologies.

A peine un quart des salariés français des grandes entreprises ont suivi un cours en E-learning, mais ceux-ci se déclarent très satisfaits et sont demandeurs de formation mêlant "réalisme et simulation."

Un avenir à inventer

Nouvelle étape dans l'évolution du monde mobile et de la formation e-learning, riche en rebondissements. A coté des attaques concurrentiels, il faudra surveiller également l'évolution des usages entre applications et Internet mobile.

Passionnant...Et à suivre...!

Autour du même sujet