Linking : arrêtez le massacre !

Malgré la pénalisation des dérives du netlinking par Google, les référenceurs ne se sont pas remis en question et les pratiques n'ont pas radicalement changé, au risque d'être inefficaces voire dangereuses.

Je ne vais pas revenir sur les dérives du netlinking, dont tout le monde a entendu parler avec les mises à jour de l'algorithme de Google de ces deux dernières années et les pénalisations qui s'en sont suivies, mais la prise de conscience n'a pas été complète.
En effet, de très nombreux référenceurs avaient fondé leur stratégie SEO quasi-exclusivement sur le linking... et ne savent faire que ça ! du coup, ils continuent cette stratégie en l'ayant un peu assagie : utilisation de descriptions uniques, variation des textes d'encrage, abandon des annuaires les moins qualitatifs.
Ainsi, comme encore récemment on entendait des créateurs de sites parler exclusivement de balises META lorsqu'on leur parlait de référencement, aujourd'hui on voit de nombreuses agences de référencement parler uniquement d'inscriptions dans des annuaires et de publication de communiqués de presse (CP)...
Là encore, faire appel à son bon sens est le premier outil du référenceur : voyez-vous souvent des annuaires ou des sites de CP dans les résultats de recherche ? non, donc c'est que Google n'accorde pas grand intérêt à ces sites... Et si Google n'accorde pas grand intérêt à ces sites, pensez-vous qu'il accorde beaucoup de poids aux liens qu'ils contiennent ?
Non seulement cette stratégie s'avère généralement inefficace, mais je vois encore des sites qui se font pénaliser à cause d'une campagne de linking qui a été mise en œuvre après Penguin...
Pour moi, la seule conclusion que l'on peut en tirer est : arrêtez de perdre du temps et de l'argent avec des inscriptions annuaires et des publications de CP ! Laissez tomber la solution de facilité au profit d'un linking très qualitatif qui a toujours fonctionné et fonctionnera toujours.
Oubliez donc les notions quantitatives : obtenir un lien par mois de très bonne qualité (lien dans le contenu d'une page importante d'un site d'une thématique connexe), c'est déjà bien !

Les liens de la plus haute qualité  sont très difficiles à obtenir

Et il faut en général se contenter de liens qualitatifs mais un peu moins pérenne, surtout si l'on veut que les choses avancent rapidement. C'est pourquoi l'obtention de liens dans des articles de blog - assez aisée même s'il faut parfois payer - est devenue un enjeu important pour ceux qui font du linking haut de gamme. Si les blogs sont spécialisés sur la même thématique que le site et qu'ils ne comportent pas trop de liens sortants, ces liens peuvent être très qualitatifs, mais au bout d'un certain temps, ils se retrouvent dans les profondeurs du blog, ce qui fait qu'ils n'ont plus le même poids et donc qu'il faut en obtenir régulièrement de nouveaux.
Dans le web anglophone, d'ailleurs, des plateformes de mise en relation entre éditeurs de blog et fournisseurs de contenus comme MyBlogGuest se sont mises en place. Ce guest-blogging permet aux blogueurs d'obtenir des contenus gratuitement en contrepartie de l'insertion d'un lien dans les articles publiés et réciproquement, on peut obtenir un lien gratuitement en échange d'un article. Dans le web francophone, il faut encore souvent en passer par la rémunération du blogueur, mais gageons que le guest-blogging va se développer...
Donc, si vous faites appel à un référenceur ou à une agence de référencement, veillez à ce que la stratégie ne soit pas exclusivement basée sur le linking : il y a aussi l'optimisation du site, les réseaux sociaux...
Sachez également que le travail de netlinking n'est pas toujours nécessaire : si votre site est assez ancien et qu'il a déjà obtenu naturellement quelques bons liens, une simple optimisation peut suffire à faire monter votre site dans les toute premières positions. Et donc si néanmoins une campagne de linking est nécessaire, veillez à ce qu'elle soit très qualitative. Les agences proposant du netlinking haut de gamme sont encore peu nombreuses, mais on commence à en trouver.

Autour du même sujet