Le cloud conduit à une nouvelle gouvernance

La technologie Cloud modifie la position et le périmètre de responsabilité des DSI au sein de l’entreprise. Le domaine de la communication d’entreprise n’échappe pas à la règle, et il doit lui aussi pouvoir répondre aux exigences de souplesse et de réactivité de l’entreprise et de ses Directions Métiers.

Il doit pouvoir se transposer en logique « pay as you go » pour satisfaire les nouveaux modèles économiques poussés par les Directions Financières et les Directions Générales.

Le monde des DSI est habitué aux changements technologiques fréquents

D’ailleurs la nécessité de suivre les évolutions permanentes des offres liées aux systèmes d’information a renforcé les DSI dans leur rôle d’expert et de garant de la cohérence du SI au sein de l’entreprise.
En matière de Cloud, selon une étude IDC France parue en mai 2013, 60 % des entreprises françaises auront acquis en 2015 au moins une solution Cloud au sein de leur structure (contre 22 % en 2011). Il s’agit donc bien d’un mouvement de fond que les DSI doivent prendre en considération. Une approche déjà adoptée en Amérique du Nord et qui ne tardera pas à s’imposer en Europe.

Mais plus qu’une évolution, le Cloud Computing est souvent assimilé à une véritable révolution

Certains parleront même de défi stratégique, et de menace sur l’équilibre avec les Directions métiers, dans la mesure où le rôle des DSI s’oriente –potentiellement- vers celui d’un courtier en services Cloud, garant d’un bouquet de services de qualité.
En la matière, les communications d’entreprise suivent cette tendance, notamment avec la montée en puissance des solutions et des liens IP, mais aussi des communications unifiées et collaboratives.
La DSI est ainsi dans son rôle d’évaluation de la valeur et de la performance de son SI, à la différence près que de nombreuses solutions permettent une évolution sans rupture vers le Cloud.
Les communications au sein de l’entreprise, comme celles avec ses partenaires et clients, sont des éléments clé de performance. Les promesses non tenues des solutions IP Centrex des années 90, ont malheureusement échaudé de nombreux DSI; et les solutions de téléphonie Cloud actuelles pâtissent encore de ce parallèle trop rapidement fait.

Les DSI souhaitent des outils de pilotage du Cloud

Au-delà des bénéfices bien identifiés des solutions Cloud (adaptabilité, réduction et maîtrise des coûts, mises à jour logicielles) les DSI ont besoin de garanties sur la qualité du service, sur la pérennité des prestataires, la sécurité des données, et la réversibilité des solutions. Les DSI ont surtout besoin de définir des indicateurs pertinents pour l’élaboration des tableaux de bord utiles au pilotage de ces nouvelles approches Cloud.
Autant d’éléments qui font que les communications d’entreprise ne sont pas encore une ‘commodité’ comme les autres. Leur transformation en un modèle Cloud externalisé, payable à l’usage, et répondant du périmètre pur et simple des DAF (comme parfois évoqué), se développe pas à pas.
En attendant, il est primordial de proposer une offre large et polymorphe, capable de satisfaire les exigences des entreprises à chaque étape de leur évolution vers le Cloud.

IDC / Gouvernance