Le Réveil de la Force mobile : une année de chaos en perspective

En hommage au retour des personnages de la première trilogie, j'ai décidé de présenter mes prévisions annuelles en matière de mobilité en entreprise sous l'angle de Star Wars.

J'étais en CM2 lorsque le premier épisode Star Wars est sorti. C'est le premier film que je suis allé voir plusieurs fois au cinéma, cinq fois pour être exact, et en cette année 1977, tout mon argent de poche ou presque y est passé. En hommage au retour des personnages de la première trilogie, j'ai décidé de présenter mes prévisions annuelles en matière de mobilité en entreprise sous l'angle de Star Wars. Rien d'anormal à cela, dans la mesure où 2016 sera une année riche en défis de tous genres.

Les technologies mobiles ne permettent plus seulement d'échanger des e-mails professionnels pendant le week-end. Elles commencent à révolutionner les méthodes de travail des entreprises. Les enjeux prennent de l'ampleur, les avantages aussi. La « Force mobile » s'est réveillée et va transformer en profondeur les technologies de l'information en 2016.

L'Alliance rebelle contre l'Empire

Ne nous préoccupons pas pour l'instant de savoir qui sont les bons et qui sont les méchants. Le principal thème de Star Wars est la lutte que mène un groupe dissident contre l'establishment. L'année 2016 nous réserve le même type de conflit, bien que, nous l'espérons, moins armé, entre les équipes recourant aux technologies mobiles et celles utilisant les ordinateurs de bureau dans l'entreprise. Le catalyseur ? Windows 10. Ce système va permettre aux organisations d'adopter des solutions de gestion de la mobilité en entreprise (EMM) pour sécuriser la prochaine génération d'ordinateurs portables et de bureau. L'approche traditionnelle en matière de sécurité des PC va progressivement laisser place à des magasins d'applications professionnelles et à des politiques dynamiques d'entreprise plus conviviales. Cette évolution promet une plus grande sécurité, une meilleure flexibilité et une rentabilité plus élevée, mais ne se fera pas sans heurts pour les activités bureautiques existantes. Des tensions d'ordre technologique, budgétaire et organisationnel naîtront également entre l'équipe mobile « dissidente » et l'équipe sur site « établie ». La bataille va se jouer entre le moderne et le traditionnel.

Conflit d'identités

L'un des débats les plus passionnants qui animent la communauté Star Wars aujourd'hui est axé sur Luke Skywalker : dans le prochain film, joue-t-il le rôle d'un Jedi ou d'un Sith ? C'est une notion fascinante qui pourrait alimenter de nombreux récits palpitants sur l'identité changeante de Luke. Dans l'entreprise, nous menons nous aussi une bataille pour l'identité, avec comme acteurs Microsoft et Google. C'est un combat au long cours, qui va se dérouler sur cinq à dix ans, mais 2016 marquera une claire démarcation. Pour ces deux entreprises, l'identité est la base même sur laquelle repose la fourniture des services aux utilisateurs. Elles sont également convaincues que si leur plateforme fait autorité en matière d'identité, elles auront plus de chances de fournir leurs services que leur concurrent. Une première démarcation a été établie en 2015, lorsque Microsoft a refusé de prendre en charge la solution Android for Work de Google pendant pratiquement toute l'année, en partie parce que cela introduisait l'identité Google dans l'entreprise. En 2016, nous nous attendons à ce que ces deux entreprises continuent de se livrer bataille, avec au centre du conflit, Android, une authentification transparente étant cruciale pour les utilisateurs mobiles. La bataille va se jouer autour de l'identité de l'utilisateur final.

Boba Fett et l'essor de la piraterie mobile

Les mercenaires, personnages sombres et au passé trouble, sont récurrents dans la première trilogie Star Wars. Si certains finissent bien, tel Han Solo, d'autres terminent plutôt mal, à l'instar de Boba Fett. Au cours du second semestre 2015, nos propres mercenaires industriels ont commis, par le biais des logiciels mobiles malveillants, bien plus de dégâts que par le passé, avec 
des codes malveillants tels que Stagefright, KeyRaider, XcodeGhost et YiSpecter. En 2016, les hackers continueront de cibler les applications et de faire preuve d'encore plus d'habileté pour tromper l'utilisateur. Apple a mis la sécurité de son système d'exploitation au cœur de sa stratégie. La société continuera probablement d'empêcher la distribution d'applications issues de sources non fiables sur les appareils, et assurera un contrôle plus strict de l'utilisation des API privées. La bataille va se jouer entre Apple et les pirates informatiques.

La « Force » de l'Internet des objets (IoT)

Dans Star Wars, la Force est présentée comme l'entité qui unit la galaxie. Malgré tout le battage médiatique et le capital-risque investi, notre version technologique de la connectivité à grande échelle qu'est l'IoT ne décollera guère du stade expérimental en 2016. Tout le monde se déclarera partant, mais peu seront en mesure de décrire de quoi il retourne exactement. Néanmoins, d'ici la fin de l'année 2016, un premier ensemble de cas d'utilisation de l'IoT à haute valeur émergera, ce qui permettra aux fournisseurs de commercialiser des solutions pratiques dès le début de 2017. L'un des sous-groupes de l'IoT, les montres connectées, commencera à réaliser son potentiel dès 2016, lorsque la première génération d'applications d'extension simples et de faible valeur laissera place à une seconde génération qui saura tirer parti du format et du modèle d'interaction pour offrir aux utilisateurs une réelle valeur. Un modèle d'utilisation des données performant verra le jour en entreprise, ainsi que chez les particuliers. La bataille va se jouer entre la voie de la moindre résistance (recours aux applications existantes) et la voie du meilleur potentiel (processus commerciaux repensés).

La souveraineté de la Cité dans les nuages

Dans l'Empire contre-attaque, le second volet de Star Wars, l'histoire se déroule en grande partie dans la Cité des nuages, gouvernée par Lando Calrissian. Dans le film, la souveraineté de la Cité n'est pas clairement établie : cette dernière est en apparence indépendante, dirigée par des contrebandiers, et difficilement contrôlable par l'Empire. Elle détient cependant des informations et ressources précieuses, se rapprochant de la notion de notre « cloud computing ». En 2015, le débat sur la souveraineté des données du cloud a pris une tournure critique, la Cour de Justice Européenne invalidant la Sphère de sécurité (Safe Harbor). En 2016, les données du cloud seront encore plus sous les projecteurs, et les organismes de réglementation, notamment dans l'Union européenne, se focaliseront sur les solutions grand public et professionnelles. La bataille va se jouer entre l'évolution du cloud et la souveraineté des données.

Paix intérieur

A moins que vous ne soyez en paix avec vous-même, vous ne pouvez pas vraiment compter sur la Force. En sera-t-il de même pour les technologies
 mobiles ? Non, pas du tout. Les technologies continueront d'évoluer au rythme que nous leur connaissons, les besoins des utilisateurs continueront de changer, et la fragmentation des applications se poursuivra. Pour les responsables informatiques, la neutralité devient fondamentale et leur mission principale va consister à continuer à offrir du choix à leurs utilisateurs tout en protégeant les données. Même si la variété peut au premier abord rimer avec chaos, son absence pourrait forcer les utilisateurs à rechercher par eux-mêmes des solutions qui échapperaient alors au contrôle des responsables informatiques. Toute restriction alimenterait le phénomène d'informatique non autorisée (« Shadow IT »). La bataille va se jouer entre un environnement à accès restreint et un environnement performant.

2016 sera une année de défi pour le monde informatique. Les technologies cloud et mobiles devraient inciter les organisations à adopter un modèle plus flexible en matière de sécurité des informations, de conception des politiques, d'évaluation des technologies et de gestion du cycle de vie. Changer 30 ans d'habitudes reste cependant un défi, même pour les entreprises les plus progressistes.

Nous vous conseillons de vous préparer au changement et de rester ouvert aux nouvelles méthodes. Ensuite, allez voir l'épisode VII de Star Wars en décembre pour reprendre des forces et vous préparer à l'arrivée des vraies transformations en matière de mobilité en entreprise.

Autour du même sujet