La VDI : le meilleur remède face aux défis IT du secteur européen de la santé

La révolution technologique en marche dans le secteur européen de la santé, promet de modifier radicalement les pratiques et interactions des professionnels de santé avec leur environnement de travail.

Ces dernières années, les initiatives gouvernementales en faveur du développement des technologies dans la santé se sont multipliées dans plusieurs grands pays européens, comme en France avec le « programme Hôpital numérique » pour la modernisation des systèmes d’information hospitaliers, ou au Royaume-Uni et en Allemagne, avec des plans régionaux et nationaux de centralisation des données des patients et de renforcement de la sécurité IT.

L’objectif est de développer des systèmes plus efficaces pour aider les professionnels de santé à dispenser de meilleurs soins. Les établissements hospitaliers misent désormais sur les applications mobiles pour gagner à la fois en productivité et en efficacité, ainsi que sur les technologies numériques pour optimiser les décisions cliniques et rationaliser leurs procédures en limitant les tâches manuelles.

Ces nouvelles technologies appellent à une infrastructure IT particulièrement sécurisée et flexible pour protéger les données sensibles des patients et accroître la productivité du personnel. C’est pourquoi de nombreux hôpitaux en Europe font le choix de la virtualisation des postes de travail (VDI).

Les avantages de la VDI pour le secteur de la santé

La VDI permet aux professionnels de santé d’accéder librement aux applications de poste de travail, nouvelles ou préexistantes, dont ils ont besoin à partir de tous types de terminaux, où qu’ils soient.

Hébergés dans un datacenter centralisé, les environnements de travail virtuels sont accessibles depuis tous types de terminaux. Les utilisateurs bénéficient ainsi d’une expérience IT flexible, particulièrement pratique grâce à l’authentification unique (SSO), et peuvent accéder partout, en toute sécurité, au dossier de leurs patients, qu’ils soient à leur chevet, dans leur cabinet médical ou n’importe où dans l’hôpital.

Cette infrastructure présente également de multiples attraits pour les administrateurs IT, qui ont le choix entre une configuration sur site, locale ou Cloud pour distribuer les applications et les données patients et profitent ainsi d’une grande flexibilité de déploiement et d’administration. Cet environnement utilisateur simplifié permet en outre aux établissements de santé de mieux maîtriser leurs dépenses, de renforcer leur sécurité et de limiter les risques de déploiement.

Une solution en réponse aux besoins de mobilité

La VDI séduit les établissements hospitaliers notamment parce qu’elle favorise la mobilité, désormais essentielle au personnel de santé. Selon une étude de Kantar, plus de la moitié (51%) des médecins utilisent une tablette pour leurs besoins professionnels et 74% se servent d’un smartphone au travail.

Avec la VDI, ils sont libres d’utiliser les terminaux les mieux adaptés à leurs habitudes de travail et à leur mode de vie. Ils peuvent accéder à leur environnement de travail à partir de terminaux mobiles, mais aussi de n’importe quel PC de l’hôpital, utiliser leurs applications métier sur une tablette ou encore afficher et analyser des documents sur tous types d’écrans. Et grâce au système d’accès possible avec une carte d’identité, ils peuvent également accéder partout aux applications dont ils ont besoin sur n’importe quel terminal, sans devoir mémoriser de multiples mots de passe.

Des données patients mieux protégées

La VDI présente également l’avantage de renforcer la sécurité des données des patients : une priorité, comme l’a rappelé récemment l’affaire de la révélation accidentelle par le NHS de l’identité de patients séropositifs, en particulier à l’heure où l’Europe projette de durcir sa réglementation sur la protection des données pour sanctionner lourdement les utilisations abusives d’informations de patients ou leur protection insuffisante.

Ces mesures, qui interviennent dans le contexte de multiplication des terminaux et de démocratisation de l’Internet des objets, ont vocation à sensibiliser les établissements de santé à l’importance de la sécurité IT et à les inciter à se doter de systèmes capables de préserver efficacement la confidentialité des données des patients.

Les technologies de virtualisation constituent une solution idéale pour adhérer à ces exigences. Elles confèrent aux administrateurs IT un contrôle centralisé sur les données exploitées et stockées par les utilisateurs dans le datacenter, gage d’une meilleure visibilité sur les dossiers patients pour mieux les protéger. Le moindre recours au stockage sur disque dur diminue aussi grandement les risques de perte et de vol de données, en faveur du maintien de la confidentialité.

Qui plus est, l’accès aux environnements de travail depuis n’importe quel poste des établissements de santé dispense les médecins et le personnel infirmier de multiplier les terminaux sur le lieu de travail, ce qui limite les risques de fuite d’informations sensibles.

Un environnement fonctionnel

Particulièrement fonctionnelle, la VDI permet aux utilisateurs de travailler avec les terminaux les mieux adaptés à chaque type de tâche.

Grâce à l’intégration des clients légers, les professionnels de santé peuvent utiliser une souris, un clavier et un écran pour taper leurs rapports et naviguer dans leurs applications Windows plus rapidement.

Les clients légers offrent en outre un accès plus rapide, fiable et sécurisé aux informations médicales des patients et autres fichiers critiques, ainsi qu’un accès centralisé, en temps réel, aux données qui améliore les procédures cliniques et facilite l’accès rapide à des informations précises. A terme, ces gains de temps sont bénéfiques à l’expérience des patients.

Une administration IT simplifiée

De nombreux défis techniques et financiers se profilent à l’horizon pour les services d’administration et de support IT, qui vont devoir déployer et gérer un vaste panel d’applications disparates sur un éventail de terminaux tout aussi large.

Avec ses fonctionnalités d’administration à distance, la VDI est une des solutions les plus adaptées pour répondre à ces défis. Une étude du cabinet Gartner confirme que 70% des activités de support IT de services d’infrastructure pourraient être effectuées à distance, allégeant les coûts de main d’œuvre de 10 à 50%, soit une économie nette de 3 à 30% hors dépenses de transition exceptionnelles.

La VDI permet de déployer des applications médicales personnalisées au sein d’une infrastructure de postes de travail virtuels centralisée, accessible partout et aisément administrable par une seule équipe IT. C’est la promesse de coûts réduits et d’une plus grande efficacité pour l’équipe IT, mais aussi pour l’ensemble du personnel des établissements de santé.

La VDI s’impose comme un outil idéal pour appliquer les réformes visées par les gouvernements européens et améliorer l’expérience des patients, des utilisateurs et des administrateurs IT en supportant la multiplication des terminaux désormais incontournables dans le secteur de la santé.

Gage de plus d’efficacité, de mobilité et de sécurité, cette infrastructure permet aux professionnels de santé de tirer le meilleur parti des technologies mobiles, au service de leurs patients. C’est un remède efficace aux défis qui attendent le secteur de la santé.

Stockage / Virtualisation