Provenance des produits Open source : Le saviez-vous ?

Les produits Open Source sont devenus désormais, pour bon nombre d'entreprises et d’administrations, la pierre angulaire de leur Système d'Information. Mais d'où viennent-donc ces logiciels innovants, puissants et performants mis à la disposition du plus grand nombre ?

Aujourd’hui les produits open source sont partout et se répandent inexorablement dans tout le monde de l’IT comme en témoignent encore les dernières études CNLL ou The Future of Open Source parues en 2015.

Nous avons tous en tête les nombreux avantages qu’apportent les solutions open source aux utilisateurs (pérennité, robustesse, coût, standards et ouvertures, innovation et puissance de R&D, sécurité…) mais il est intéressant de se remémorer également l’origine de tous ces produits et l’équilibre financier sous-jacent à ces innombrables lignes de code générées et ouvertes à tous.

C’est ainsi que les produits open source peuvent être classés de manière schématique au sein de 3 grandes catégories auxquelles il conviendrait d’en rajouter progressivement une dernière plus récente :

  • Les produits purement communautaires, aujourd’hui moins nombreux en  pourcentage  global des produits open source existants mais toujours aussi vivaces. Il s’agit de produit initié bénévolement par un ou quelques passionnés qui ont su greffer dès le début autour d’eux une communauté de développeurs importante leur permettant de financier leur développement grâce au temps que chacun a pu ou peut apporter. Un des exemples emblématiques est aujourd’hui Drupal que vous connaissez tous. Leur force : la communauté, leur liberté. Leur faiblesse : pour les projets stratégiques de certains clients, le manque de réassurance d’un éditeur et l’existence d’une roadmap claire et garantie
  • Les produits émanant et financés par une fondation. Ici il s’agit bien souvent de produits moins prêts à l’emploi (pas « out of the box ») et d’avantage de type framework ou couches intermédiaires logicielles. Ces fondations dont l’une des plus illustres est la Fondation Apache sont initiées et financées par des grands donneurs d’ordre voulant à la fois mutualiser leur coût de R&D avec d’autres acteurs et également (et c’est en cela que l’open source apporte toute sa valeur)  faire des composants développés un standard dans leur domaine. Cela permet ainsi aux produits finaux proposés ou utilisés par ces donneurs d’ordres d’être interopérables. Leur force : Une vraie puissance de R&D et un positionnement mondial. Leur faiblesse : des composants souvent à destination de développeurs et/ou de sociétés voulant finaliser un produit plus abouti mais peu lisible pour le grand public
  • Les produits émanant d’éditeurs de logiciels. Ce sont finalement aujourd’hui les plus répandus et les plus nombreux. Une société décide de développer un logiciel ayant pour particularité d’être open source et donc accessible à tous en finançant une grande partie de la R&D sur ses fonds propres même si une communauté est créée et initiée rapidement. Ces éditeurs font alors le pari des vertus de l’open source évoquées précédemment et décident d’ouvrir leur produit à tous en multipliant ainsi les installations et utilisations. Ils se rémunèrent sur un petit pourcentage d’une multitude d’implémentations plutôt que sur la totalité comme un éditeur classique. Cette rémunération se fait au travers de support pour les projets stratégiques ou bien de version entreprise offrant des « features » particulières. Leur force : un projet construit avec un lead fort et la réassurance d’un éditeur. Leur faiblesse : des versions Entreprise parfois trop fermées dévoyant quelque peu l’esprit open source par moment et des modèles économiques parfois difficiles à trouver fragilisant les éditeurs eux-mêmes.

Voilà donc d’où proviennent toutes les pépites manipulées au quotidien pour leur plus grand plaisir par de nombreux utilisateurs et experts et qui font la richesse de l’open source.

Il faudrait enfin rajouter une nouvelle provenance de produits open source : certains grands donneurs d'ordres. Aujourd’hui l’open source est devenu stratégique pour les grands comptes et compose une  bonne partie de leur système d’information. Les développements faits en interne le sont sur la base d’open source et bon nombre d’acteurs souhaitent désormais faire de ceux-ci des produits open source à part entière pour leur assurer la meilleure pérennité. Des Facebook et Google en sont une parfaite illustration et même Microsoft a fait ce choix.

Microsoft / Innovation