Le stockage Flash : une technologie génératrice de cash

Avec l'entrée de la technologie dans la vie quotidienne, les consommateurs et les employés deviennent plus exigeants quant à la réactivité et l'expérience offertes par les appareils mobiles, les sites Web et les applications.

Pour bon nombre d'entreprises, tout retard, ralentissement ou temps d'attente pendant les pics de trafic réseau peut s'avérer extrêmement coûteux. Une entreprise qui utilise une plateforme sur laquelle reposent des bases de données, qu'il s'agisse d'un site Web, d'une application, d'un système CRM ou d'une plateforme de trading, a intérêt à ce que les délais de réponse et de traitement restent fiables et prévisibles.

Pour répondre à ces nouvelles attentes, les plateformes stratégiques doivent garantir une expérience utilisateur fiable, à tout moment. L’entreprise peut en tirer un avantage concurrentiel tangible. Investir dans une technologie d'infrastructure haute performance, comme le Flash, c'est investir dans le temps. Et, dans le contexte actuel, le temps est de plus en plus précieux, pour les entreprises comme pour leurs clients. De plus, l'innovation fait baisser le coût des technologies Flash. Parallèlement, les performances continuent de s'améliorer et l'intégration avec des environnements de stockage complexes est de plus en plus fluide.

La fiabilité à tous les niveaux

Je préfère le terme de fiabilité, voire de prévisibilité, à celui de vitesse, car la vitesse maximale d'un environnement de bases de données est un indicateur de performance qui n’apporte aucune aide. En effet, les bases de données qui reposent sur des disques durs (HDD) classiques peuvent s'exécuter à grande vitesse lorsque le trafic est dans la moyenne ou en dessous. Ce qui compte avant tout est la façon dont une plateforme se comporte pendant les pics. D'un point de vue commercial, c'est dans ces situations que la vitesse importe le plus. Une faible réactivité des applications peut nuire à la qualité de service proposée aux clients.

Par exemple, une billetterie en ligne peut enregistrer des pics de trafic extrêmes. Au vu des nouvelles attentes des clients en matière de transactions en ligne, les temps de chargement doivent toujours rester aussi rapides, même lors de la mise en vente de billets pour un concert de Beyoncé. Pour prendre un autre exemple, considérons la vitesse à laquelle une plateforme de trading doit fonctionner le jour de l'introduction en bourse d'une société technologique à forte croissance. Les décisions que les investisseurs et les traders doivent prendre sur-le-champ reposent sur des informations en temps réel. Tout retard dans la transmission de ces informations risque d'entraîner de lourdes pertes pour les entreprises et les particuliers.

Les applications qui doivent assurer des performances fiables, qu’il y ait un pic d’activité ou non, ont besoin d'une infrastructure présentant une latence extrêmement faible. Les infrastructures classiques basées sur des disques durs ne peuvent traiter qu'un nombre limité d'E/S avant d'arriver à saturation. Jusqu'à présent, on faisait du « short-stroking », à savoir surprovisionner les piles de disques durs et, de ce fait, la capacité. Trouver le juste équilibre entre performances des E/S et capacité peut résulter en un provisionnement inefficace du stockage pour répondre aux pics de demande. Le déploiement à bon escient de technologies Flash change radicalement la donne.

Le temps, c'est de l'argent

Le Flash est principalement réservé aux applications qui ne peuvent tolérer aucune imprévisibilité tant en matière de vitesse que de performances, y compris pendant les pics d'utilisation. Mais, pour certaines applications, la technologie Flash est disproportionnée. Toutes les charges de travail ne requièrent pas systématiquement des performances extrêmes. En fait, on distingue trois catégories de performances : extrêmes, variables (c'est-à-dire selon les besoins) et de capacité. Tout l'art consiste à trouver le juste équilibre entre la valeur commerciale recherchée et le profil de performance et de capacité requis.

La performance, désormais reconnue comme un facteur de différenciation majeur, joue un rôle important dans la justification économique du Flash. Un domaine où la technologie Flash trouve son application est l'accélération des charges de travail des bases de données OLTP. Les architectures à disques durs classiques présentent souvent un goulot d'étranglement des E/S, ce qui explique la généralisation du short-stroking. La mise à niveau des plateformes de serveurs n'aide guère à fluidifier le trafic, et le taux d'utilisation des serveurs ne dépasse pas les 20 à 25 % en moyenne. Mais dans un contexte où l'un des modèles de licence logicielle dominants est le paiement par cœur de processeur, n'utiliser que 20 à 25 % des serveurs tout en ayant acheté à un prix conséquent une base de données par cœur est un non-sens économique. Le Flash est capable de booster considérablement la performance des bases de données OLTP et d'optimiser l'utilisation du processeur en éliminant la latence typique des disques durs.

Beaucoup d'entreprises cherchent ainsi à exploiter des plateformes d'analyse de bases de données in-memory, comme SAP HANA, à des fins d'analytique en vue de rationaliser les opérations internes et d'optimiser les performances applicatives. Le Flash réduit le coût total de possession tout en assurant une faible latence. Il est particulièrement adapté aux charges de travail d'analytique en temps réel, telles que SAP HANA, et accélère la prise de décision dans l'entreprise. 

Outre les avantages avérés pour la performance, le Flash est de plus en facile à déployer et son prix baisse. Certains produits 100% Flash sont la preuve que l'entreprise peut bénéficier de performances élevées à un coût qui fait du Flash une solution de stockage alternative économique, et non un luxe.

Le Flash s'est déjà généralisé pour les applications stratégiques. Et avec les attentes toujours plus élevées des utilisateurs et des employés, la définition de ce qui est ou non stratégique continue d'évoluer. Les baies Flash seront décisives pour un nombre croissant de charges de travail. Les entreprises qui changent de modèle de provisionnement du stockage pour intégrer le Flash dans plus de solutions non seulement se doteront d'un avantage concurrentiel, mais réduiront également l'empreinte des serveurs et des processeurs, diminuant ainsi les coûts en matériel, logiciels et énergie.

Stockage / Serveurs