Who is John Gilmore ?

Mais qui est John Gilmore ? Il y a quelques mois, dans ces mêmes colonnes, j’écrivais quelques lignes sur ces illuminés qui dans les années 90 ne s’étaient pas trompés en choisissant le logiciel libre et sur cet état d’esprit qui les y avait conduits.

John Gilmore est l’illustration incarnée de cet état d’esprit ! Cet homme qui a fait ‘fortune’ dans l’informatique fut parmi les premiers salariés de Sun Microsystems puis fondateurs de Cygnus Solutions, il contribua fortement au développement du logiciel libre sous licence GNU.

Mais ce qui l’a poussé à ces initiatives semble transcender les considérations matérielles, car à la question qui est John Gilmore ? Il est possible de répondre qu’il est avant tout un activiste ou plutôt hacktiviste et non des moindres ! 

Son œuvre est tournée vers l’atteinte d’un idéal de société libre. Il est surtout connu pour être membre fondateur des Cypherpunk au côté d’autres figures emblématiques de l’informatique comme Tim May et Julian Assange le fondateur de WikiLeaks.

Les Cypherpunk pensent qu’eu égard à sa neutralité intrinsèque et à son caractère amoral le réseau internet peut garantir mieux que quiconque certaines libertés à commencer par la liberté d’expression.

Ce mouvement lié à celui des cryptoanarchistes tente de garantir l’anonymat de ceux qui le souhaitent tout en rétablissant la confiance dans les interactions entre les individus qui pourront interagir sans l’interférence d’un intermédiaire, arbitre ou tiers de confiance potentiellement faillible et rarement neutre. La cryptologie et la relative absence de centralité d’internet en sont le substrat. Le blockchain dont nous parlons tant aujourd’hui et sur lequel j’aurais sans doute l’occasion de m’étendre bientôt en est l’un des héritages !

Revenons un instant sur la question, qui est John Gilmore ? Savions-nous qu’il a aussi fondé Electronic Frontier Foundation avec John Perry Barlow connu pour avoir été l’auteur de la Déclaration d'Indépendance du Cyberespace ? Inutiles de m’étendre sur le sens de ce qui précède, ces initiatives font germer naturellement le concept de bitnation (nation cybernétique) !

Un monde sans jugements de valeur ni répression totalitaire, sans triche ni vole, ou la propriété privée revêt un sens plus sacré, une nation cybernétique, liée, imbriquée dans le monde réel ! La bitnation est une émanation du mouvement Cypherpunk créé dans les années 90 à la genèse de l’internet qui lui est d’ailleurs consubstantiel, car il la rend possible.

La bitnation est un monde qui aujourd’hui est né. Elle refonde le rapport à la monnaie (bitcoin...), à la géographie (Tor...) à la coercition (révolutions de jasmin...), à la culture (Wikipedia...), aux médias (YouTube...), à l’économie… car elle impose des limites et règles difficiles à violer et ouvre de nombreuses possibilités inédites. Cela ne signifie pas que tout y est permis ou que tout doit y être permis, mais cela signifie en revanche que tout y est à reconsidérer !

Qui est donc John Gilmore ? Il est sans doute l’emblème de quelques précurseurs qui se sont affranchis des codes et contraintes de leurs temps pour réinventer le monde à l’aune d’un nouvel horizon, internet.

Bien que nos sociétés en aient parfois peur et peinent à s’y adapter, ce n’est que le début, la bitnation est embryonnaire et en même temps pratiquement inarrêtable. Susanne Tarkowski Tempelhof a initié une première nation virtuelle dans lequel des mariages, des certificats de naissance ou des actes notariés sont enregistrés à l’aide de la Blockchain et de nombreux services d'autogouvernance naissent ! D'autres bitnations devraient voir le jour et d'autres services d'autogouvernance nous attendent !

Dans mon entourage, les initiatives continuent à foisonner, par exemple dans les Civitech Make.org, sur le marché du travail Skillee, d’autres initiatives envisagent d’utiliser la blockchain et d’autres technologies issues de ce mouvement dans le retail ou l’assurance, la publicité...

Qui est donc John Gilmore ? John Gilmore fait partie de ces illuminés qui font avancer le monde et qui m’ont inspiré !

Sun / Logiciel libre