Travailler son référencement sous Baidu

Un site web qui veut être visible en Chine doit s’assurer d’un bon référencement dans Baidu. De nombreux critères sont communs à Google et Baidu mais il existe cependant des différences.

Si Google est omniprésent dans une grande partie du monde pour toute recherche sur Internet, Baidu est le numéro 1 en Chine, recueillant la faveur de 70% des requêtes. Et tout comme Google, Baidu est devenu un verbe – les utilisateurs tapent leur recherche et cliquent ensuite sur « Baidu-le ».

Par conséquent, un site web qui veut être visible en Chine doit s’assurer d’un bon référencement dans Baidu. De nombreux critères sont communs aux deux moteurs Google et Baidu mais il existe cependant des différences.

Soigner encore plus ses vitesses d’affichage

Les temps de chargement affectent le référencement d’un site dans Google comme dans Baidu mais pour ce dernier, cela revêt une importance toute particulière. Le moteur de recherche passe un temps très limité sur chaque site afin de l’indexer et il est primordial que dans ce délai, il ait le temps d’en voir un maximum.

Malheureusement, il est très difficile d’évaluer la réelle performance de son site web en Chine. Même si Baidu propose un outil, ce-baidu, qui donne un aperçu de sa vision d’un site et permet surveiller les temps de chargement et de recevoir des alertes en temps réel par email ou SMS, il n’est disponible qu’en Chinois.

De plus, en Chine, un certain nombre de facteurs affectent les temps de chargement, comme la distance qui sépare ce pays de l’Europe, le filtrage réalisé par le Grand Firewall gouvernemental, et le problème de la disparité des infrastructures réseau. Se faire héberger en Chine peut être une solution, mais ce n’est pas encore assez pour un bon référencement.

Placer en haut de la page le contenu destiné au référencement

Le fait que les moteurs de recherche passent un temps restreint sur chaque site signifie que la place du contenu sur une page est très importante. Le moteur scanne les 100 premiers kilobits d’une page environ, donc la principale information et les mots clés incontournables doivent apparaître dès le haut de la page. Déjà dans Google, la place de l’information donne au moteur de recherche une indication sur son importance – on doit trouver généralement en haut de page l’essentiel des thèmes abordés-, mais dans Baidu, la place de l’information peut décider le moteur à référencer un site ou pas du tout.

Vérifier son taux de rebond

Si le fait qu’un moteur de recherche quitte rapidement un site est mauvais pour son référencement, il en est de même pour les internautes furtifs. Si le taux de rebond est élevé, Baidu jugera le site de mauvaise qualité et le référencera en conséquence. Les internautes quittent un site par manque d’intérêt, mais aussi parce la performance n’est pas au rendez-vous. Les moteurs de recherche n’ont pas les moyens de faire le distinguo, donc si un site est lent, il est classé comme un site avec un contenu médiocre.

Optimiser pour une consultation sur mobile

L’accessibilité mobile est importante pour le référencement, mais, avec la plupart des recherches effectuées depuis un téléphone portable, c’est d’autant plus vrai en Chine -qui compte plus de mobinautes que d’internautes depuis deux ans- et pour Baidu. Un site bien conçu pour les mobinautes augmente son taux de conversion, ce qui est déjà intéressant, et en plus cela lui permet d’apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Le Grand Firewall, censure, et conformité à la loi

Baidu n’indexe pas le contenu bloqué pour les internautes chinois. Il censure également très fortement son contenu, utilisant un mix d’algorithmes automatiques et de processus manuels. Il y accorde de l’importance pour s’assurer de ne pas diffuser de contenu anti-gouvernemental, pour adultes ou lié au jeu. Tout contenu marqué comme tel aura une incidence sur le référencement de l’ensemble du site qui se verra probablement désindexé et sera donc indisponible pour les internautes chinois.

Un site qui ne propose pas du contenu pour adultes et qui n’est pas lié au monde du jeu n’est pas pour autant à l’abri de la censure, il peut être mal considéré par erreur et être également bloqué ou désindexé. Une image de personne prenant un bain de soleil ou même de porcelet ont déjà valu à certains sites Internet d’être censurés par le Grand Firewall, l’algorithme ayant détecté une grande zone de couleur chair sur ces images qu'il a ensuite assimilée à des personnes nues. D’autres erreurs sont également monnaie courante et peuvent entraîner de sérieux problèmes, comme par exemple un organisateur d’événement qui assure la promotion d’une opération autour du jeu et héberge des photos de cette animation ou bien encore une société de production qui aurait tourné un film dans un casino.

Les images ne sont pas les seules à pouvoir être censurées, les mots aussi. Les autorités chinoises censurent régulièrement les sites web utilisant des mots-clés qu’elles ont interdits, ce qui conduit à des sites pénalisés dans le classement des recherches de Baidu, ou tout simplement bloqués.

Baidu est lui aussi scruté de près par les autorités chinoises de l’Internet et le moteur a récemment mis en place de nouvelles limites dans le sponsoring de recherches afin de se conformer à la loi.

Enregistrer un domaine .cn et faire attention aux sous-domaines

Pour un bon référencement dans Baidu, il est important d’avoir un nom de domaine en .cn mais ce n’est pas tout : le site doit être dédié au public chinois. Si vous proposez du contenu en taïwanais, mongolien, ou vietnamien sur des sous-domaines d’un site .cn, Baidu le reléguera en fin de classement. Idem si vous avez un site en .com qui propose du contenu chinois et une autre langue. Votre site doit être exclusivement chinois. Et alors que d’autres moteurs ne s’intéressent pas à l’endroit où sont hébergés les sites, Baidu donne la priorité à ceux qui sont hébergés en Chine. Il est bien vu d’être hébergé à Hong Kong mais pas à Taïwan – mais Hong Kong est de l’autre côté du Grand Firewall, ce qui ralentit le site.

Obtenir une licence ICP Be’ian

Baidu exige également des sites Internet qu’ils aient les licences imposées par le gouvernement aux éditeurs de contenu web. La licence ICP Bei’An ou simplement “Bei’An”, est une licence obligatoire pour tous les sites web en Chine. Toute société dont le site est à but lucratif doit posséder la licence ICP. Pour obtenir cette licence ICP, l’entreprise doit être enregistrée en Chine et afficher une bonne santé financière.

Scraping et sécurité

Pour finir, proposer un contenu unique, de qualité, est bon pour le référencement, tout particulièrement pour Baidu qui sanctionne sévèrement le contenu dupliqué. Mais créer du contenu unique ne représente que la moitié du travail – il faut aussi s’assurer qu’il ne sera pas copié et publié ailleurs par des scrapers. Un contenu volé et dupliqué ailleurs n’est plus unique et l’effet est immédiat dans le classement des moteurs de recherche.

Au-delà de ce problème de piratage du contenu qui devient dupliqué, Baidu prend en compte la sécurité d’un site pour son classement : failles de sécurité, vulnérabilité aux attaques DDoS ou aux injections SQL, peuvent avoir une incidence.

Un certain nombre d’éléments à savoir et à prendre en compte pour réussir à imposer son site Internet en Chine.

Il faut retenir que l’expérience utilisateur est très importante pour Baidu, même si ce n’est là qu’une première étape vers un bon référencement en Chine.

Baidu