Faut-il se méfier des informations présentes dans la Search Console ?

Une nouvelle étude a voulu tester la fiabilité des données de l’outil de Google. Ses résultats invitent à nouveau à porter un regard critique sur les indicateurs fournis par la Search Console, et plus globalement par Google.

Les données affichées dans la fameuse "Search Console" de Google sont-elles vraiment fiables ? C’est ce qu’a voulu savoir une étude qui vient d’être publiée sur un blog américain. Ses conclusions invitent à la réflexion.

 

Certains indicateurs fournis par cette Console peuvent en effet être vérifiés. Commençons par les données qui semblent fiables. Deux rapports proposés par la Search Console ont convaincu l’auteur de l’étude : il s’agit de celui sur les liens internes, et surtout de celui, plus intéressant encore, de l’état de l’indexation.

 

Pour le premier rapport, les liens internes affichés dans la Search Console correspondent à ceux repérés lors d’un crawl complet, réalisé par un outil spécialisé. Pour vérifier la fiabilité du deuxième rapport, une commande "site:" a suffi : elle fait remonter un nombre similaire de pages (similaire, mais pas tout à fait identique non plus...). D’après mes observations d'ailleurs, plus un site a de pages, plus l’écart a tendance à se creuser entre les pages présentes dans les résultats et celles qui sont comptées dans la Console de Google.




Les pages indexées dans Google et celles prises en compte dans la Search Console ne sont toutefois pas toujours les mêmes. Des modifications sur leur contenu ou leur URL peuvent rapidement apparaître dans les résultats de Google mais ne pas être répercutées dans la Search Console. C’est d’ailleurs pour cela que les erreurs remontées dans le rapport "Améliorations HTML" de la Search Console ne sont pas toujours fiables : elles peuvent être obsolètes.

 

Des doutes sur les indicateurs phares de la console

 

Il y a évidemment des rapports beaucoup plus intéressants dans la Search Console : celui de l’"Analyse de la recherche" est sans doute le plus utilisé, car il contient des informations cruciales pour le SEO. L’étude publiée chez Moz révèle à son sujet une expérience très intéressante.


Pour vérifier la fiabilité des impressions indiquées dans la Console, du contenu réellement unique puisque sans aucun sens (on imagine une sorte de "bouillie" verbale) a été publié dans des "pages-tests". Plusieurs utilisateurs ont ensuite saisi dans Google des "mots" qui n’existaient que dans ces pages-tests, et ils ont naturellement vu remonter ces "pages-tests". Ils ont enfin cliqué sur ces pages-tests remontées dans les résultats. Ils ont précisément réalisé cette manipulation 84 fois.

 

Combien d’impressions sont apparues dans la Search Console ? La réponse va en étonner certains : deux. Pire : aucun clic n’est apparu dans la Console. Sur 84 impressions réelles, suivies d’autant de clics, la Console n’aura donc affiché que 2 impressions. Pas franchement de quoi inviter à la confiance… Les volumes n’étaient peut-être pas assez élevés, car les requêtes étaient très exotiques, mais en tout cas, cela veut dire que les impressions rapportées par la Console ne doivent pas être considérées comme pleinement fiables… et même pas du tout fiables pour des requêtes à faible volume.

 

Pour des plus grands volumes, il faut nuancer, car c’est un peu différent, surtout concernant les clics rapportés par "l’Analyse de la recherche" de la Search Console. Car ces clics peuvent aisément être comparés avec le trafic organique apparaissant dans Google Analytics. Sur ce point, l’étude publiée chez Moz converge avec mes observations : les clics indiqués dans la Console sont globalement fiables ("globalement" car les chiffres ne seront pas à 100% identiques, ce qui ne manquera pas, là non plus, d’attirer l’attention).

 

Des backlinks mal pris en compte plombent la fiabilité de l’outil

 

Le dernier rapport dont la fiabilité est mise en doute concerne un point critique en SEO : les liens entrants. La Search Console permet en effet de télécharger une liste des backlinks du site (depuis la section "Liens vers votre site"). Lorsque cette liste est comparée avec celle que peuvent fournir d’autres outils spécialisés, comme Ahrefs, ou Majestic, la Search Console fait pâle figure : Moz n’est pas le premier à le constater, les professionnels le savent bien, depuis longtemps. La liste de la Search Console est beaucoup plus limitée, et peut se révéler particulièrement incomplète. Et d’après mon expérience, là encore, le problème se complique avec le volume, puisque plus un site va bénéficier de liens pointant vers lui, moins la Search Console va se révéler fiable concernant ces liens entrants...

 

J’ajoute un autre aspect qui n’est pas pointé par l’étude de Moz mais qui vient à mon sens encore plus sérieusement plomber la fiabilité de ce rapport "Liens vers votre site". Les liens listés par la Search Console peuvent en effet inclure des liens no-follow, ou des liens désavoués : des liens qui ne sont même pas censés être pris en compte par le moteur ! Les faire apparaître dans la Console est incompréhensible, et va induire en erreur certains utilisateurs peu expérimentés.

 

Ces rapports sur les backlinks enfoncent le clou : cette Console ne peut suffire, et l’usage d’outil tiers reste nécessaire à tout travail ambitieux et sérieux de SEO. Les spécialistes du référencement sauront aussi montrer leur utilité en sachant correctement décoder certains indicateurs remontés par cette Console. Ouf : les SEO ne sont donc pas encore morts !


Il ne faut toutefois pas se tromper de conclusion. La Search Console reste incontournable. C’est même sans doute l’un des outils les plus utiles en SEO – à condition de bien savoir lire ses indicateurs. Et si cet outil ne reflète pas toujours avec une exactitude irréprochable la réalité, il fournit des indications trop intéressantes pour être ignoré ou négligé. D’ailleurs, il saura souvent détecter les tendances majeures, ce qui est déjà beaucoup. Mais il est bon de ne pas s’y fier globalement et aveuglément. Il est d’ailleurs souvent sain de mettre en doute les chiffres fournis par un outil, et surtout de ne pas toujours croire aveuglément ce que Google dit, ou accepte de montrer… 

Indexation / Google

Annonces Google