Multicloud : le nouveau cloud hybride ?

Le cloud hybride s'est fait une place dans les entreprises en mariant des infrastructures traditionnellement privées, on-premise ou hébergées, et des plateformes de cloud public qui développent chacune leur domaine de prédilection.

Désormais convaincues de la pertinence d’intégrer un cloud public à leur SI, les entreprises se posent néanmoins une nouvelle question : comment choisir le bon cloud lorsque leurs applications ont des besoins et des contraintes différents, parfois contradictoires ? L’apparition de stratégies multicloud apporte une solution optimale à cette problématique de plus en plus fréquente.

Le cloud hybride : une tendance confirmée

Depuis six ans, le marché du IaaS connaît une belle croissance. S’il a augmenté de 40 % depuis 2011, ce modèle sera bientôt dominant selon le cabinet Gartner. En effet, la tendance se confirme et s’accélère : d’ici 2020, toutes les entreprises auront intégré un cloud hybride à leur SI. Ne pas avoir au moins un service cloud d’ici là serait comme ne pas avoir un accès internet aujourd’hui : impensable ! 

Le succès grandissant du cloud hybride vient du fait que le cloud public ne satisfaisait pas entièrement les entreprises. En effet, celles-ci n’y migraient qu’une partie de leurs actifs, et gardaient en interne les données trop sensibles (données clients, R&D, applications métier, etc.) ou les parties de leur SI trop vieillissantes pour être compatibles avec les grandes plateformes publiques. Aujourd’hui, en alliant cloud privé et cloud public, le cloud hybride permet à l’ensemble des données externalisées et internalisées de cohabiter.

Néanmoins, la limite de cette stratégie hybride est qu’elle n’intègre généralement qu’un seul cloud public. Comment choisir le bon cloud public, alors que les applications d’une entreprise ont des besoins très différents ? Les entreprises doivent-elles limiter la transition vers le cloud car la plateforme retenue n’est optimale que pour une partie du SI, ou doivent-elles migrer l’ensemble de leurs données et accepter qu’une partie se retrouve sur une plateforme moins adaptée qu’une autre ? Si le cloud hybride est désormais un réflexe pour les entreprises, il mériterait d’être optimisé.

Le cloud hybride nécessite un service d’accompagnement   

Afin de s’affranchir des contraintes rencontrées lors de l’utilisation d’un cloud hybride, de plus en plus d’entreprises se tournent vers une multiplicité de plateformes cloud. Néanmoins, si cela peut être très attrayant en théorie, cela peut s’avérer être un défi de taille en pratique. En effet, les difficultés à surmonter sont nombreuses.

D’une part, ces plateformes utilisent des services propres à chacune, avec leur jargon et leur philosophie. D’autre part, elles ne cessent d’évoluer. A titre d’exemple, en 2015 Amazon a ajouté plus de 700 nouvelles fonctionnalités à son cloud. En 2016, le nombre a dépassé le millier : cela représente plus de trois fonctionnalités par jour ! Rappelons qu’une mauvaise maîtrise technique peut être lourde de conséquences d’un point de sécurité ou financier : un clic sur ce nouveau bouton attrayant peut ajouter quelques milliers d’euros à la facture mensuelle ou exposer des fichiers confidentiels.

Au-delà de la maîtrise technique, se pose également la question de la gestion au quotidien : comment réaliser un pilotage efficient lorsque les portails de suivi, les services desk, les interfaces de provisioning, les CMDB, etc. se multiplient ?

L’approche multicloud : la solution sur-mesure 

Pour répondre à ces enjeux, certains fournisseurs de services managés, ou MSP, ont décidé d’investir pour trouver une solution opérationnelle solide. Ces sociétés dédiées au bon fonctionnement de l’activité de leurs clients se maintiennent formées et certifiées pour conseiller les entreprises souhaitant entamer une migration vers un cloud public, et ainsi accompagner un œil non aguerri dans ses démarches cloud. Elles apportent donc une expertise et un pilotage opérationnel indispensable face à la complexité de ces plateformes. 

Ces Managed Services Providers s’inscrivent dans une stratégie multicloud, c’est-à-dire composée de plusieurs clouds hybrides. Ils permettent de mixer plusieurs clouds hybrides, donc publics et privés, au sein d’un modèle centralisé, pour tirer avantage des points forts de chacun. Cette solution « sur-mesure » est ainsi de plus en plus plébiscitée. Elle permet de ne pas s’astreindre à un hébergeur unique, et d’avoir accès à une solution homogène. En proposant un centre de services unique ainsi que des portails de pilotage centralisés (SLA, ticketing, etc.), l’approche multicloud rend la gestion de plusieurs clouds efficiente et exploitable au quotidien. Dorénavant, les compromis ne sont plus une fatalité. 

Si le cloud hybride est une tendance grandissante, une récente étude menée par Dimensional Research montre que 77 % des 650 entreprises interrogées prévoient de mettre des stratégies multicloud en place dans un futur proche. Une évolution majeure pour les pratiques des sociétés comme pour le marché du cloud.

Amazon / Cloud public

Annonces Google