Internet Explorer ne recule plus

Sur l'espace d'un an, Internet Explorer a régressé de près de 80% de part de marché à 74%. Toutefois, sur les deux mois écoulé, le navigateur de Microsoft se stabilise aux environs de 75%. En effet, déjà en mai, IE regagnait 1,5 par rapport à avril. Il reprend cette fois 0,1% en juin. Mais si en mai, cette hausse se faisait semble-t-il au détriment de Firefox, Mozilla résiste mieux en juin et prend 0,2%.

Seul Safari cède ainsi du terrain par rapport à mai, à 3,2%, contre 3,3% précédemment. Quant à Opera et Netscape, les deux navigateurs alternatifs sont toujours ancrés à respectivement 0,3% et 0,2%.