Mozilla répond aux entreprises déçues par Firefox

Cible de critiques d'entreprises ne pouvant pas suivre le nouveau cycle de vie de son navigateur, Mozilla invite aujourd'hui les professionnels mécontents à rejoindre un groupe de travail.

La grogne des entreprises utilisant Firefox a été entendue. La Fondation Mozilla a été vivement critiquée pour le nouveau cycle de mise à jour de son navigateur, difficilement compatible avec de grands déploiements au sein des entreprises.  

Après avoir donné l'impression d'abandonner la cible professionnelle, elle annonce aujourd'hui la création d'une cellule dédiée, baptisée Enterprise User Working Group et, comme son nom l'indique, voulant réunir des utilisateurs du navigateur en entreprise dans un groupe de travail.

 

Pluie de critiques

Peu après la disponibilité de la cinquième version de Firefox, quelques semaines après celle de la quatrième, Mozilla s'était attiré une pluie de critiques d'entreprises qui avaient misé sur ce navigateur.

 

"Mozilla vient d'allouer des ressources pour répondre à ce nouveau problème" (Tristan Nitot / Mozilla)

Parmi ces mécontentements, figurait notamment celui de John Walicki, Open Client Architect chez IBM : "J'ai 500 000 utilisateurs de Firefox 3.6 dans mon entreprise. Nous sommes en train de terminer les tests pour Firefox 4 sur plusieurs milliers d'applications web internes. Nous avons dû nous préparer plusieurs mois. Nous pensions déployer Firefox 4.01 au troisième trimestre 2011. Je suis maintenant dans une position très délicate : soit je déploie Firefox 4 avec ses vulnérabilités non patchées, soit je relance tous les cycles de tests pour passer à Firefox 5, ou alors je reste sur une version 3.6.x patchée de Firefox. Mais si je choisis la deuxième hypothèse, je serai prêt à déployer Firefox 5 quand sa sixième version sera déjà disponible".

S'ensuivait également un autre message, de Daniel Glazman, ancien responsable informatique chez EDF, qui avait alors déployé Firefox "pour plus 140 000 employés . Il se disait "sûr à 100%" que son successeur ne goûtait pas plus le nouveau cycle de vie de navigateur Firefox.

Ces messages avaient suscité une réponse d'Asa Dotzler, coordinateur de la communauté Mozilla, indiquant qu'il s'agissait de "gouttes d'eau dans un océan", face "aux 2 millions de téléchargements quotidiens" enregistrés par la Fondation. "Les entreprises n'ont jamais été une priorité pour nous", affirmait-il.

 

Mozilla reconnaît "un problème"

"Aza Dotzler n'est pas un porte-parole ou un salarié de Mozilla et cette affirmation pour le moins regrettable ne reflète pas la position officielle de la Fondation", veut aujourd'hui rectifier Tristan Nitot, fondateur et président de l'association Mozilla Europe depuis 2003.

 

Il invite d'ailleurs expressément les responsables des navigateurs en entreprises à rejoindre l'Enterprise User Working Group que la Fondation vient de lancer. "Mozilla vient d'allouer des ressources pour répondre à ce nouveau problème que rencontrent de entreprises. Ce canal de communication se veut comme un lieu d'échange entre Mozilla et les entreprises, qui pourront poser gratuitement leurs questions, y compris de manière anonyme", insiste Tristan Nitot.

 

Mailing list et réunions téléphoniques mensuelles sont prévues et des rencontres physiques devraient aussi être organisées. Un responsable de cette unité devrait également bientôt être nommé, mais Mozilla ne souhaite pas communiquer l'effectif dédié.

 

Que doit faire aujourd'hui John Walicki, chez IBM ? Tristan Nitot botte en touche. "Le support de la version 3.6 est bientôt terminé et celui de la version 4 ne devrait, a priori, pas continuer encore longtemps. L'Enterprise User Working Group doit justement être l'endroit où se dessine la solution commune. Un nouveau cycle de vie, baptisé Rapid Release Process et prévoyant une sortie majeure toutes les six semaines, était inévitable pour Firefox. Le marché des navigateurs a beaucoup changé. Avant la version 4, la plupart des mises à jour du navigateur ne contenait pas de nouvelles fonctionnalités. Internet Explorer 6 n'a pas évolué en termes de fonctionnalités pendant des années. Ce n'est aujourd'hui tout simplement plus possible."

Mozilla / Navigateurs