Mini tablettes : sont-elles faites pour travailler ?

Mini tablettes pour travailler ? iPad Mini, Google Nexus 7, Galaxy Note 2... Les tablettes de poche sont de sortie et explosent des records de ventes. Bien pratiques pour la consultation de contenus, elles révèlent toutefois leurs limites dans l'édition de documents.

Avec 67 millions d'unités qui devraient s'écouler cette année selon le cabinet iSuppli, les mini tablettes tactiles dotées d'un écran de 7 pouces ont plus que jamais le vent en poupe. Au point que ce segment de marché représenterait à lui seul près du tiers du marché global des tablettes tactiles dans le monde en 2013.

Il faut dire que les offres en la matière se sont multipliées ces derniers mois, et l'arrivée d'Apple - après des mois de fausse incertitude - sur ce créneau a largement permis de dynamiser le marché. Aujourd'hui, plusieurs modèles sont présents, parmi lesquels l'iPad Mini mais également le Google Nexus 7 ou la Galaxy Tab 2 de Samsung.

Si l'engouement du grand public envers cette nouvelle génération de tablettes ne se dément pas, le doute plane cependant quant à leur accueil par les entreprises. Pourtant, la génération des tablettes de 7 pouces a plusieurs arguments de taille à faire valoir pour séduire les collaborateurs itinérants.

Ergonomie et tarification plancher sont les atouts des mini tablettes

"Les tablettes de 7 pouces tiennent mieux dans la main, sont plus facilement portables et mobiles que leurs aînés de 10 pouces avec des qualités graphiques finalement assez proches", indique Thierry Picard, directeur délégué chez NRMultimedia.

Un intérêt qui n'est d'ailleurs pas uniquement ergonomique mais également économique. Ainsi, la tablette Google Nexus 7, écoulée à plus de 3 millions d'exemplaires en octobre 2012, a fait voler en éclats la barre psychologique des 200 euros pour le modèle 16 Go. Bonne nouvelle par ailleurs : la prochaine version de la tablette de Google (fabriquée par Asus) devrait accueillir un écran full HD (de 1920*1080 pixels) pour un prix de vente a priori identique.

"La tablette tactile de 7 pouces dispose d'un confort d'usage que n'ont pas les tablettes de 10 pouces en termes de poids et de nomadisme. Certaines sont toutefois mieux loties comme l'iPad Mini par rapport au Google Nexus 7 et ses boutons retour et menu en façade pas bien pratiques", fait savoir Alexandre Doumith, co-fondateur de Bemobee.

Les mini tablettes adaptées à la consultation web et de documents

"Alors que les tablettes de 7 pouces sont utilisées dans le cadre de la mobilité pure. Lors d'un déplacement, les tablettes de 10 pouces seront plus efficace dans des lieux géographiquement définis comme des surfaces de ventes ou pour des démonstrations de produits chez le client par des commerciaux", poursuit Alexandre Doumith.

Confortables à l'usage, ergonomiques et économiques, les tablettes de 7 pouces ont donc pour elles de solides atouts. Pour autant, difficile d'imaginer les voir fleurir dans les entreprises et répondre à des besoins professionnels pointus. En particulier en termes d'édition de documents.

"Les mini tablettes sont très bien adaptées à la consultation web, la lecture de documents ou de tableaux Excel, ainsi qu'à la rédaction d'e-mails ou la prise de notes, mais guère plus", tranche Alexandre Doumith. "Même avec des tablettes plus grandes, l'usage de la bureautique pure n'est pas concevable. C'est donc inutile de se servir d'une tablette de 7 pouces et même de 10 pouces pour le verbatim en réunion, mieux vaudra se servir d'un ordinateur portable, ce sera bien plus efficace", conclut Thierry Picard.

Google / Apple