2e Flop 2014 : technicien télécoms et réseaux

Salaires bruts annuels en euros généralement observés par Clémentine. © JDN - données Clémentine

Selon Clémentine, ce métier dont la mission principale consiste à veiller au bon fonctionnement des réseaux de l'entreprise pâtit des nouvelles technologies. Notamment, là encore, parce que "l'installation physique des réseaux matériels subit de plein fouet la virtualisation toujours plus grande de ces derniers". De quoi justifier la présence de ce profil dans ces Flops 2014.

De plus, "la stabilité et la performance des infrastructures déjà en place amenuisent leur rôle et le restreignent en grande partie à un travail de maintenance", prévient le cabinet de recrutement.