Le CTO trop coupé des métiers

Fourchette de salaires annuels estimée par Robert Half, en milliers d'euros (brut). © JDN
"Nous observons un nouveau type de CTO : plus jeune, plus agile, au scope plus large, allant de l'IT au business, c'est un véritable business partner, pour qui la technologie n'est pas une fin en soi, mais un moyen. Un profil qui peut trancher avec des CTO plus classiques mais aussi plus techniques, parfois un peu dans leur tour d'ivoire", explique Christophe de Bueil. Ces CTO classiques ont souvent un profil d'ingénieur, et pourront parfois avoir du mal à faire le pont avec les différentes activités d'une entreprise. "Cette évolution est visible chez des CTO, mais aussi chez des DSI, ou des responsables de la sécurité", ajoute le spécialiste de Robert Half.