Et les pays les plus touchés sont...

les pays visés
Les pays visés © Trend Micro

Les victimes du marché underground des coordonnées bancaires sont principalement des internautes d'Europe et d'Amérique du Nord.

Les nord américains sont les premiers visés, leurs informations personnelles valant plus cher à la revente, car les profits réalisés ensuite sont les plus importants.

Mais les européens, dont les français, ne sont pas en reste comme le montre ce site (photo), qui s'appelle tout simplement Hacker Center.

Il est donc plus que jamais nécessaire de faire très attention lorsque l'on donne ses coordonnées bancaires sur Internet.

Deux conseils :
- changer régulièrement (une fois par mois minimum) ses mots de passe 

- vérifier l'URL des sites qui demandent les coordonnées bancaires, même si ce n'est pas la première visite.