Victime de DdoS, Wikileaks migre vers le Cloud d'Amazon

Cible d'attaques de pirates suite à ses révélations controversées, le site Wikileaks a préféré désormais se faire héberger par Amazon et son nuage EC2.

Visé ce week-end par plusieurs attaques par déni de service, le site de Wikileaks s'est réfugié dans le nuage d'Amazon EC2.

Sur Twitter, Mikko H. Hypponen, chercheur en sécurité chez F-Secure, fait savoir que Wikileaks a changé d'adresses IP, de 91.194.60.32 à 46.51.186.222. La première appartient à l' hébergeur français Octopuce, la seconde s'avère être basée à Dublin, en Irlande, et sert à l'Amazon Web Service soit l'EC2.

Le site cablegate.wikileaks.org est quant à lui à Seattle, aux Etats-Unis, mais toujours sous la houlette d'Amazon. Cependant des sites spécialisés montrent aussi comment, malgré cette migration, Wikileaks et cablegate.wikileaks subissent toujours des attaques. "Le site WikiLeaks, avait déjà fait l'objet d'une attaque dimanche, mais celle de mardi semblait plus puissante", note même AP.  

 

Les révélations ont par ailleurs aussi amené la Maison Blanche et le département d'Etat a ordonner publiquement une révision des procédures de sécurité protégeant les documents sensibles. Ils ne pourront ainsi plus être copiés sur un support externe (clés USB ou CD) et leur transfert devra se faire en présence de deux personnes habilitées.

Amazon / Pirate