Le linkbaiting, pour améliorer les liens naturels

Terme récent forgé pour définir des pratiques éditoriales connues, le linkbaiting se vante d'accélérer la reconnaissance des sites, et par là même, leur référencement.

Linkbaiting, un essai de définition

Le linkbaiting est un ensemble de techniques permettant d'inciter les lecteurs d'un site Web à créer un lien naturel (backlink) depuis leur propre site Internet, leur blog, ou leur compte de plate-forme de tagigng en direction du site en question.

Cela permet en théorie de compléter l'investissement déployé sur le référencement en termes d'achats de mots-clés en travaillant la popularité du site, par la création de buzz, par exemple.

Quelles pratiques pour le linkbaiting ?

Il faut publier du contenu riche, du contenu qui ne soit pas copié ou recopié depuis un autre site Internet. Il faut aussi que le contenu publié soit compréhensible par le lecteur comme par les moteurs de recherche. Mais la technique du linkbaiting repose sur le lecteur qui, parce qu'il trouve le contenu riche, va le mettre en lien.

Le contenu riche peut se produire sous des formes différentes et variées. Publier un podcast, une vidéo, des interviews, des récompenses pour les lecteurs, des outils spécifiques, mais aussi des jeux en ligne et les forums sont des moyens efficaces de créer du linkbaiting.

Podcast, vidéo, interviews, récompenses pour les lecteurs. Outils spécifiques, jeux en ligne et les forums sont des moyens efficace de créer du linkbaiting.

Le fait de publier des tribunes de contributeurs extérieurs ou d'experts peut être aussi un moyen d'intéresser votre lectorat et de provoquer la création de liens. D'autres spécialistes recommandent enfin la publication de listes sur des thèmes particuliers. Cette manière de procéder conscrit le contenu à une forme aisément mémorisable et caractérisable par le lecteur, l'incitant à créer un lien en direction du contenu.

Mais provoquer des liens passe aussi par une approche pro-active au niveau de la visibilité de son contenu sur des plates-formes de tagging connues et reconnues. Del.icio.us, Digg, Fuzz ou encore Scoopeo en France permettent d'aider au référencement par les internautes, d'amorcer la pompe à liens en quelque sorte.

Le linkbaiting pour les pros, une option ?

Cette technique ne concerne pas que les sites non-commerciaux. Il est possible dans le cas des magasins en ligne par exemple de publier du contenu de qualité qui porte sur les produits, sur les lieux de vente, sur les avis des internautes, bref sur une plus-value informative qui donnera envie de mettre un lien, de recommander une page.

De plus, certains spécialistes du référencement proposent d'utiliser le linkbaiting dans une perspective d'optimisation des sites Internet pour coller au concept de longue traîne (long tail). L'idée est de multiplier les mots clés présents sur une page Internet afin que son référencement s'améliore aussi sur des termes qui ne sont pas centraux à la thématique de la page.

Par exemple, un site qui propose des locations de chambre d'hôtel améliorera son classement et son référencement sur des requêtes relatives à des recherches sur les restaurants, les achats de billet de transport, l'offre culturelle proposée dans telle ou telle région.

Le linkbaiting, un concept polémique

De fait, les spécialistes du Web se partagent sur la question du linkbaiting entre ceux qui considèrent cela comme une technique en soi, et ceux qui ne trouvent pas de différence véritable entre cette manière de faire et les bonnes pratiques de la rédaction sur Internet qui existent depuis longtemps. En clair, le linkbaiting est-il un pur terme de marketing destiné à vendre une prestation supplémentaire mais dénuée de toute innovation, ou bien est-ce véritablement un concept révolutionnaire ?

Par ailleurs, l'idée de publier du contenu avec l'objectif premier de provoquer des liens pour améliorer la réputation et le référencement d'un site peut donner lieu à des pratiques inefficientes à terme, voire frauduleuses.

Ainsi, au mois de mai 2008, une fausse actualité croustillante à été relayée par plusieurs sites américains dans le but de générer des liens naturels vers eux. Google, s'étant aperçu de la supercherie, a averti qu'il pourrait à l'avenir punir les auteurs de cet acte de linkbaiting, au même titre que les auteurs de spam.

Autour du même sujet