Google Panda et Penguin : récapitulatif de toutes les mises à jour

Calendrier Google Penguin et Panda Update : la chronologie Chronologie et récapitulatif complet des différentes mises à jour Penguin et Panda de Google, qui auront marqué le SEO et ébranlé le Web ces derniers mois.

Reflets de la lutte du moteur contre les sites de mauvaise qualité qui envahissent ses résultats, les mises à jour Google Panda et Google Penguin auront marqué le référencement en 2011 et 2012.

Déployé pour la première fois outre-Atlantique fin février 2011, Google Panda a été initialement décrit comme une mise à jour visant à sanctionner les fermes de contenu. Si l'algorithme visait en effet les sites de mauvaise qualité, il s'est révélé bien plus complexe, d'autres acteurs ayant pu en souffrir, comme les comparateurs de prix notamment. Le e-commerce n'a cependant pas semblé être particulièrement visé.

Un filtre et une liste de questions à se poser

Une liste de questions officielle permet de savoir si un site peut se sentir ciblé par Google Panda, ou au moins de connaître les pratiques qu'aimerait sanctionner Google avec son algorithme. Le contenu, dupliqué ou bourré de fautes d'orthographe par exemple, semble être déterminant, mais d'autres critères peuvent également rentrer en ligne de compte. Google ne les révélera évidement jamais tous.  

Aujourd'hui, les référenceurs savent cependant que Google Panda est en fait un filtre dont le moteur "rafraîchit" les données et qui se déploie régulièrement, permettant éventuellement à des sites pénalisés de lever leur sanction.

Google Panda, et ses mises à jour

Après avoir été "testé" et renforcé aux Etats-Unis, Google Panda a d'abord ébranlé le web européen en s'étendant aux déclinaisons anglophones du moteur avant d'être déployé en France le 11 août, en plein milieu des vacances d'été et juste avant le long week-end du 15 août...

La fréquence des déploiements du filtre a ensuite varié et semble s'être accéléré entre 2011 et 2012, même si l'ampleur des dégâts causés semble un peu perdre en intensité avec le temps. Ainsi, 2011 a compté 9 déploiements de Google Panda, dont seulement 4 en France, même si certaines de ces mises à jour ont eu de sévères impacts dans l'Hexagone. 2012 en a donc compté plus, avec des mois d'avril ou juin particulièrement chargés, avec deux mises à jour de Google Panda en l'espace de quelques jours, sans compter le déploiement, parfois presque concomitant de Google Penguin, ou d'autres mises à jour saillantes de l'algorithme (voire plus bas).

Mi-mars 2013, Matt Cutts a annoncé que Google Panda allait désormais être intégré dans les mises à jour continues de l'algorithme. Le filtre ne sera donc plus déployé manuellement, et Google ne pourra donc pas confirmer de date officielle de déploiement. 

Mi-juin 2013, le même Matt Cutts a précisé que Google Panda était désormais mis à jour à peu près une fois par mois, mais avec des déploiement s'étalant sur une dizaine de jours, ce qui a fait dire à certains observateurs qu'il s'agissait d'une nouvelle version de la "Google Dance", pour l'occasion rebaptisée "Panda Dance". A cette même date, Matt Cutts a aussi révélé qu'une mise à jour de Google Panda avait était lancée début mai (Google Panda 26) et que Google travaillait sur des filtres Panda moins sévères.

Mi-juillet 2013, Google a confirmé avoir déployé cette version retravaillée de Panda (Google Panda 27), qui selon le moteur "incorpore de nouveaux signaux pour être plus finement ciblé".

Si Google Panda semble principalement s'attaquer au contenu des sites, Penguin cherche surtout à pénaliser des pratiques externes au site, comme le netlinkink, et les backlinks non naturels notamment. Mais d'autres éléments "on-page" ont bien été mentionnés dans le billet annonçant le premier déploiement de Penguin.

Comme Panda, Google Penguin est également un filtre qui se "rafraîchit" régulièrement. Google ne l'aura déployé que trois fois en 2012.

Puisque Google Penguin semble sanctionner des abus de netlinking, des référenceurs ont vite pensé que ce filtre pouvait faciliter le Negative SEO. C'est en partie pour régler ce problème que Google a depuis mis sur pied un outil qui permet de désavouer des backlinks.

Peu avant le 4e déploiement de Penguin, en mai 2013, Matt Cutts a expliqué que le filtre, allait désormais pouvoir "analyser plus profondément" et aussi avoir "plus d'impact" que la première version. Il devait donc s'agir d'une nouvelle version majeure du filtre, ce qui lui vaut l'appellation de "Penguin 2.0".

Précisions sur le pourcentage des requêtes impactées : Matt Cutts a récemment expliqué comment il fallait comprendre la proportion de requêtes impactées officiellement indiquée par le moteur. Selon le porte-parole, pour comprendre il faut imaginer "lancer un grand nombre de requêtes, avec et sans le filtre, et voir quelle est la proportion de requêtes qui font remonter des résultats différents". Si les changements observés sont importants, Google peut préciser qu'un pourcentage de requêtes sont "sensiblement" affectées.

A noter enfin que certains déploiements peuvent durer plusieurs jours. Certains se sont même déjà chevauchés. Ce fut par exemple le cas lors du déploiement de Google Panda 20. Une mise à jour plus importante qu'un discret rafraichissement des données, qui a commencé à être déployée le 27 septembre 2012, puis qui s'est étalée durant plusieurs jours. Or, le 28 septembre, Google a également réalisé une autre mise à jour importante de son algorithme, visant les "EMD", les noms de domaines contenant des mots clés. Pas toujours facile, dans ce contexte, pour les SEO, d'identifier la cause des changements qu'ils observent...

Google / Référencement naturel