Partager cet article

RSS
BOURSE

 Tous nos articles

Actualité
 
14/12/2007

Free inaugure en France l'ouverture à l'IPv6

Sous conditions, les abonnés du FAI, peuvent désormais disposer d'un très grand nombre d'adresses IP. L'adoption d'IPv6 en France reste lente, y compris par les entreprises en dépit des bénéfices du protocole.
  Envoyer Imprimer  

 
En savoir plus
 
 
 

Le successeur du protocole IPv4, qui permet d'utiliser un nombre d'adresses IP quasi illimité et non plus seulement quatre milliards, tarde toujours à faire son chemin sur les réseaux mondiaux. Conçu il y a pourtant plus de dix ans, il n'a toujours pas les faveurs des acteurs commerciaux français, et notamment des fournisseurs d'accès.

Free a décidé de prendre de vitesse des concurrents qui pour l'heure semblent peu séduits par le protocole en annonçant le support de l'IPv6 par son infrastructure. Cette connectivité permet au FAI d'offrir 2 puissance 64 adresses IP à chacun de ses abonnés. Cela permet ainsi pour chaque appareil connecté à Internet de recevoir sa propre adresse sur le réseau (ordinateur, PDA, imprimante, etc.).

Toutefois pour bénéficier en natif de l'IPv6 chez Free, il faudra disposer de la Freebox v4 ou v5 et être situé dans une zone dégroupée. Et c'est notamment le fait de devoir disposer de modems récents qui freine les FAI. Si IPv6 a désormais passé la décennie, il n'en va pas toujours de même pour les équipements supportant en natif le protocole. Au niveau des systèmes d'exploitation (Windows, Linux, Mac OS X), la gestion de l'IPv6 est assurée par défaut, ce qui n'était pas le cas auparavant, notamment sur Windows XP.

L'initiative de Free donnera-t-elle pour autant le signal du départ pour le marché grand public de l'Internet ? Rien n'est moins sûr, la multiplicité des adresses n'étant pas encore une préoccupation pour la majorité des abonnés. La domotique pourrait s'avérer l'une des premières applications de l'IPv6 sur cette cible de marché. Mais la domotique demeure loin d'être une réalité.

Les avantages de la mobilité et du multi-homing pour les entreprises

Pour les entreprises, IPv6 apporte en revanche des avantages indéniables. Outre l'adressage illimité, IPv6 apporte une couche sécurité (IPSec) avec le chiffrement et l'authentification, l'intégration du protocole de mobilité MIPv6 assurant la continuité de service entre différents réseaux (ADSL, WLAN, GPRS…) en toute transparence pour l'utilisateur, ou encore le multi-homing (raccordement à plusieurs FAI).

Nerim propose déjà en France l'IPv6 en natif, à destination exclusive des entreprises. Le Réseau National de télécommunications pour la Technologie l'Enseignement et la Recherche, Renater, a lui aussi déployé IPv6. Quant à Orange, il a conduit des tests auprès de certains abonnés, puis clos cette phase d'expérimentation sans annoncer de généralisation. L'hébergeur OVH à lui ajouté IPv6 pour l'ensemble de ses services.

Grands consommateurs d'adresses IP, les pays d'Asie semblent avoir naturellement entamé leur migration vers IPv6. L'état Japonais, conscient de l'enjeu, accorde même des avantages fiscaux aux entreprises depuis 2001, comme des prêts à taux zéro pour l'acquisition de matériel IPv6.

 
En savoir plus
 
 
 

Bilan : en 2005, plus d'une quinzaine de fournisseurs d'accès japonais étaient parés pour la prise en charge de IPv6. Fin 2004, la Chine, dont le nombre de connectés à Internet croît très rapidement, a ouvert un réseau IPv6 natif, Cernet, destiné à plusieurs millions d'étudiants.

 


JDN Solutions Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Quelle est votre suite bureautique en mode SaaS favorite ?

Tous les sondages