Hitachi Data Systems : concurrent de l'ombre d'EMC

Bien implanté chez les grands comptes, et au Japon, Hitachi Data Systems fait figure d'acteur incontournable du stockage. Il travaille ses partenariats et son offre pour rattraper la concurrence.

Généraliste du stockage et seul véritable concurrent direct d'EMC, Hitachi Data Systems fait figure d'entreprise à part. Filiale du groupe japonais Hitachi, qui possède des activités dans des domaines aussi divers que la logistique, l'énergie, l'industrie, les scanners et la high-tech, HDS fait office d'entité spécialisée dans l'informatique B-to-B.

Avec 3400 salariés dans le monde, une couverture géographique sur 170 pays et un chiffre d'affaires de 2,7 milliards de dollars, HDS représente une infime partie d'Hitachi (384 000 salariés pour un chiffre d'affaires global de 86,8 milliards de dollars en 2006). Pourtant, sur le segment du stockage, il s'agit d'un poids lourd. Ainsi, selon le cabinet d'études IDC, Hitachi se positionne à la 4e place des fournisseurs de systèmes de stockage sur disques en 2007 avec 5,8% de parts de marché (derrière IBM, HP, EMC et Dell).

Intéressant pour un constructeur qui mise avant tout sur des partenariats et une approche marque blanche, plus que par une distribution en direct. Ainsi, HDS est partenaire avec IBM, HP, Sun pour lesquels il vient compléter leurs gammes de produits. De même, HDS intègre lui même des technologies tierces d'acteurs du stockage tels Symantec (filiale Veritas), Qlogic, Emulex, Diligent, Commvault, Brocade ou Aptare. Ainsi, il dispose d'une gamme de produits étendus, proche de la couverture d'une société comme EMC.

Coté logiciels, HDS a misé plutôt sur les partenariats et l'intégration de produits tiers que sur des solutions développées en interne. Toutefois, son offre n'en reste pas moins complète. Il dispose ainsi de solution de librairies de bandes virtuelles (VTL), de partitionnement, de migration de données, de réplication en temps réel, de sauvegarde, de répartition de charge, d'archivage et de restauration de données, de gestion de l'espace de stockage et de tuning, de recherche et de protection des données, ainsi que de réservation d'espace (provisionning).

Mieux, cette gamme logicielle est portée sur les environnements mainframe et grands systèmes d'IBM, Sun et HP, mais fonctionne tout autant sur les serveurs x86 d'entrée de gamme (Intel et AMD), équipés de systèmes Microsoft Windows, Novell Netware ou Linux.

Un constructeur généraliste encore peu distribué chez les intégrateurs français

Hitachi Data Systems dispose historiquement d'une forte présence sur le marché des environnements SAN (stockage en réseau) hautes performances. Son offre de base, Hitachi Universal Storage Platform V, délivre déjà de très hautes performances et se veut particulièrement évolutive : jusqu'à 4 millions d'entrées / sorties (IO) gérées par seconde, 106 Gbit/s de bande passante, 274 Petaoctets d'espace de stockage, 224 ports Fiber Channel, la gestion du RAID 6 pour une meilleure protection des données...

Hitachi Data Systems a toutefois changé légèrement sa stratégie et tente une percée sur l'entrée de gamme depuis plusieurs années maintenant. Avec son serveur lame SMS 100 par exemple, la société propose un système de stockage sur disque évolutif jusqu'à 6 à 12 disques SATA ou SAS, pour une capacité de stockage maximum de 6,75 Go. Cette solution dispose de deux ports Ethernet 1 Gbits offrant une connectivité iSCSI à partir de 5 000 dollars. Peu onéreuse, elle est complétée par des solutions milieu de gamme comme WMS / AMS, ou la solution NAS de BlueArc revendue par HDS.

Toujours dans l'optique de compléter sa gamme de produits, Hitachi Data Systems a signé récemment un partenariat avec Ciena Corporation, société spécialisée dans les transferts réseaux et fournissant des services NAS comparables à la solution NAS de BlueArc. Sur le front de la protection et de l'archivage des données, HDS s'est allié avec Atempo de manière à proposer une solution simple et accessible d'archivage des contenus dans le temps.

Brocade lui fournit sa brique Storage X en matière de réplication de données NAS, OpenText la gestion de contenu et la gestion du cycle de vie de la donnée. Enfin, avec Diligent, HDS propose également des solutions de dédoublonnage (déduplication). Mais au delà de l'offre, c'est sur la marque et sa notoriété que Hitachi Data Systems dispose de la plus grande marge de progression. L'entreprise réalise encore 50% de ses ventes au Japon.

En France, elle a signé des accords de distribution avec Distrilogie, Ingram et Bell Microproducts pour convaincre les décideurs informatiques d'adopter ses produits. Et elle mise sur la communication autour de sa marque grand public Hitachi, pour ses produits électroniques (TV, disques durs, camescopes). Face à Hitachi Data Systems, IBM, Sun, HP ou même Dell proposent plutôt des solutions d'infrastructures complètes et ne le concurrencent donc pas directement. Seul EMC, NetApp offrent une taille comparable mais en intégrant leurs propres solutions logicielles.

Stockage / EMC