Supercalculateurs : la Chine écrase les Etats-Unis

Le classement semestriel des ordinateurs les plus performants du monde consacre la montée en puissance de la Chine et du dernier supercalculateur français, le Tera 100 de Bull, qui arrive 6e.

Le supercalculateur le plus puissant du monde est désormais chinois. Les performances du Tianhe-1A du centre national des supercalculateurs de Tianjin survolent le classement avec pas moins de 2,57 pétaflops / s.

Détrôné, le Jaguar Cray XT5 du Département de l'Energie américain, avec son 1,75 pétaflop / s semble donc loin derrière. Sur le podium se trouve un autre système chinois, le Nebulae du centre national des supercalculateurs de Shenzen : son 1,27 pétaflop / s le place en 3e position.

Ces deux systèmes chinois utilisent des GPU NVIDIA pour accélérer le calcul. Seuls 17 supercalculateurs de ce fameux Top500 se servent des GPU comme accélérateurs :  6 utilisent le processeur Cell, 10 les puces NVIDIA et un autre le Radeon d'ATI.

 

La France sur le podium

Avec maintenant 42 superordinateurs dans ce Top500, la Chine passe devant le Japon, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni pour devenir le numéro deux, derrière les Etats-Unis, qui en alignent 275 dont 5 dans les 10 premiers. La France est sur le podium. Avec 124 supercalculateurs dans les 500 premiers, la part européenne est encore sensiblement plus grande que celle de l'Asie (84 superordinateurs da,s les 500 plus puissants).

Pas encore prêt lors des précédents tests, le plus puissant calculateur européen devient  le système Bull du Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives. Il arrive 6e dans le classement.

Cray, la firme américaine qui a longtemps été synonyme de calcul intensif, a repris la deuxième place en termes de part de marché mesurée en performance, devant HP mais derrière IBM. Elle signe 4 des 10 supercalculateurs les plus puissants du monde. Intel équipe près de 80% des supercalculateurs du top500, mais l'Opteron d'AMD progresse avec 11,4 %.

 

Sous l'angle écologique, c'est le prototype IBM du nouveau système BlueGene / Q  qui établit un nouveau record dans l'efficacité énergétique avec 1 680 Mflops / watt. La consommation électrique moyenne d'un système du Top10 monte lentement avec 3,2  MW (contre 2,89 MW il y a six mois). Dans ce haut du tableau, la puissance est en moyenne de 268 Mflops / watt, contre 300 Mflops / watt il ya six mois.

 


 

 

Les supercalculateurs les plus puissants
Nom et classement Performance (en TFlops)Lieu
Source : http://www.top500.org
1- Tianhe-1A2566Chine
2- Jaguar 1759Etats-Unis
3- Nebulae 1271Chine
4- Tsubame 2.01192Japon
5- Hopper 1054Etats-Unis
6- Tera-1001050France

 

Serveurs / Etats-Unis