L'architecture Database Availibility Group entre en scène

l'architecture dag facilite la réplication de données sur des architectures en
L'architecture DAG facilite la réplication de données sur des architectures en cluster © Microsoft

Grande nouveauté de cette mouture d'Exchange Server 2010 : l'architecture Database Availibility Group (DAG). Cet ensemble de serveurs de bases de données utilise la réplication continue de données pour éviter les conséquences des défaillances matérielles au niveau des disques, serveurs et centres de données. La réplication supporte des architectures en cluster jusqu'à 16 nœuds et non plus seulement 2 comme avec Exchange Server 2007. Autre atout de l'architecture DAG : la possibilité de déplacer des boîtes aux lettres entre les bases de données sans nécessiter de déconnecter les utilisateurs.