Frank Bossel (Dell) "Nous déployons en France un datacenter à la Google"

Le constructeur entend bien jouer un rôle dans la révolution en cours. Il avance ses pions en matière de pilotage d'environnement virtualisé, et d'hébergement de système d'information.

JDN Solutions. Comment vos clients français abordent-ils le concept de Cloud privé ?

Frank Bossel. Certains clients se méfient de ce nouveau concept, et pensent qu'il recouvre une réalité qui existait depuis déjà longtemps. Ils ont l'impression qu'il s'agit d'un terme purement marketing. D'autres ont compris que ce n'était pas seulement cela. En général, ces entreprises ont fait face à un accroissement de la complexité de leur système d'information suite à la mise en œuvre de la virtualisation. Elles se sont fait dépasser par la multiplication des machines virtuelles. Face à cette problématique, elles avaient besoin d'outils pour simplifier la gestion de cet existant. Ce que le Cloud Computing leur a apporté, notamment avec des solutions de provisionning rapide de ressources et de facturation à la demande.


Avez-vous déjà accompagné certains clients dans une démarche de Cloud Computing privé en France ?

Nous avons en effet des clients en avance sur cette réflexion que nous commençons à accompagner sur le sujet. Nous avons lancé récemment une offre d'architecture de Cloud permettant d'associer administration physique et virtuelle, avec à la clé une couche de gestion des processus de provisionning de serveur, du stockage et du réseau.

"Nos concurrents sont des géants informatiques comme HP, EMC ou encore Cisco"

Ces entreprises sont historiquement des acteurs qui ont leur activité sur le Web, avec de forts pics d'audience pour lesquels les technologies de Cloud apportent une réponse, typiquement des sites d'e-commerces. Il peut s'agir aussi de fournisseurs de services d'infrastructure, par exemple des opérateurs. La virtualisation leur permet d'être très réactifs face aux fluctuations de la demande.


L'offre que vous proposez en matière d'administration du Cloud Computing est-elle agnostique en termes de technologies serveur ? Etes-vous capable de gérer des serveurs HP, des systèmes de stockage EMC... 

Nous avons lancé l'année dernière une offre serveur Blade, PowerEdge C-Series, spécifiquement adaptée aux environnements de Cloud Computing [NDLR lire l'article du 24/03/2010 : Serveurs : Dell redessine son offre pour le Cloud Computing]. Elle est conçue pour optimiser les contraintes des grands datacenters en termes de capacité et de contraintes énergétiques. Ce produit s'inscrit dans une offre plus large, baptisée Dell Data Center Services, qui a pour but d'accompagner les clients dans une démarche de Cloud Computing privé.

Mais, si vous évoquez l'offre VIS [NDLR lire l'article du 29/09/2010 : Pilotage de Cloud privé : Dell se positionne], nous sommes entièrement agnostiques en termes de serveurs, de systèmes de stockage, de technologies réseau... Virtual Integrated System est tout à fait capable de prendre en charge des systèmes autres que Dell. Cette solution est compatible à la fois avec les environnements de virtualisation Microsoft HyperV et VMWare.


Quels sont vos principaux concurrents sur le segment des Clouds privés ?

Nos concurrents sont des géants informatiques comme HP, EMC ou encore Cisco. Mais, nous considérons proposer des solutions beaucoup plus ouvertes que les leurs. Elles permettent à nos clients de bâtir des Clouds en s'appuyant sur leur infrastructure matérielle et logicielle existante, et pas seulement sur nos propres produits. C'est une approche différente.


"Nous sommes en train de finaliser la localisation de notre centre de données en France"

Sur le terrain du Cloud public, vous avez récemment annoncé la construction de 10 nouveaux datacenters (lire l'article du 22/03/2011 : Cloud privé : Dell va ériger de nouveaux datacenters dans 10 pays). La France est-elle concernée ?

Nous avons acquis en 2009 l'opérateur de Cloud américain Perot Systems. Cette opération nous a permis de mettre la main sur 16 datacenters aux Etats-Unis. En avril dernier, nous avons annoncé la mise en place d'un plan d'investissement de 250 millions de dollars pour étendre ce parc de centres de données.

La première étape de ce plan porte sur la construction de 9 nouveaux datacenters, dont un sera basé en France. Nous sommes en train de finaliser la localisation de ce centre. Il repose sur une logique Quick Start, en se basant sur des datacenters In the box à la Google facilement déployables [NDLR il s'agit d'un centre de données construit à partir de serveurs dans des conteneurs, ce qui permet d'optimiser l'espace et la consommation d'énergie].


A partir de cette infrastructure de Clouds, nous proposons par exemple aux DSI d'héberger et d'infogérer leur Cloud privé chez nous. Nous leur mettons également à disposition un PaaS [NDLR Platform as a Service] pour accueillir leurs serveurs d'applications sur des machines virtuelles que nous facturons à l'usage. Enfin, nous exploitons également ces datacenters pour proposer de l'hébergement de postes client virtualisés et infogérés chez nous.


Qu'en est-il de votre positionnement sur les applications en mode hébergé (SaaS) ?

Nous commercialisons une offre, baptisée Message One, qui est conçue pour sécuriser la messagerie Microsoft Exchange sous la forme d'une réplication en mode hébergé du serveur de messagerie interne du client. Ce qui permet de mettre en place un plan de reprise d'activité en cas de problème technique sur le serveur principal.

Nous avons en outre récemment acquis Secureworks qui propose des services managés orientés vers la sécurité du système d'information. Il s'agit d'une activité de conseil sur la sécurité IT et la prévention des fuites de données qui fait appel à des dispositifs de test d'intrusion en mode Cloud. 


Frank Bossel est Directeur Solutions Efficient Enterprise pour Dell France. Il est titulaire d'un diplôme d'ingénieur en informatique de l'U.T.C (Université de Technologie de Compiègne). Après deux années chez Control Data, il a rejoint Sun Microsystems en 1990. Il y a exercé différentes fonctions commerciales et fut notamment responsable du développement de Sun sur le marché des opérateurs télécoms alternatifs, des Services Providers et des technologies de l'Internet. En 2004, il rentre chez Dell comme directeur des ventes et  a été nommé en 2010 directeur des Solutions "Efficient Enterprise" pour la France.

Serveurs / Google