Entreprises, pour innover, n’incubez plus, excubez !

Face à la naissance d’une multitude d’acteurs « ubérisant » leur secteur, les entreprises se trouvent plus que jamais, dans l’obligation de se transformer et e toujours plus 'innover.

Département d’open innovation, directions RSE, incubateurs corporate... Toutes ces méthodes ont leur vertu, elles ont pourtant tendance à négliger un atout fondamental de l’entreprise : ses propres talents ! Ce vivier de compétences, qui disposant des bons outils, de l’environnement adéquat et de l’accompagnement adapté a le potentiel d’impacter positivement l’organisation, et même de la « disrupter » ? A ce titre, l’excubation s’offre comme une nouvelle solution aux entreprises.

L’excubation au service de l’innovation intrapreneuriale...

Dépassant les limites posées par la lourdeur des process des grands groupes, et parce qu'on "ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés" (Albert Einstein), l’excubation se veut une nouvelle forme de stimulation des talents et des idées en veille dans l’entreprise. Offrant la possibilité aux salariés-porteurs de projet de se faire identifier en interne puis de travailler leur idée, de la tester et la développer au sein d’un incubateur partenaire, l’excubation présente des bénéfices immenses pour l’intrapreneur comme pour l’organisation elle-même. Pour l’intrapreneur car il bénéficie bien sûr des moyens de son entreprise en plus d’une immersion dans un écosystème innovant et inspirant. Pour l’entreprise, en terme RH puisque la valorisation des initiatives internes s’avère une source d’expression, de création et surtout de fierté d’appartenance indispensable à toute marque employeur. Et en terme de transformation métier ensuite, puisque l’intrapreneur après un "very good trip" revient avec un projet solide et des bonnes pratiques à partager. Il en va sûrement de la survie d’une entreprise de laisser l’agilité en interne transformer des métiers jusque là trop souvent figés dans des fiches de postes dépassées. En ce sens, l’ouverture  et l’immersion dans un incubateur partenaire permet de stimuler la création de nouveaux process, métiers, services ou offres.

...pour dépasser les freins structurels des grands groupes

Et l’accompagnement est un métier à part entière et exigeant ! Il nécessite des outils adaptés et évolutifs, des réseaux, des compétences et des méthodes personnalisables. Cet accompagnement doit, dans l’idéal, se faire sur l’intégralité de la chaîne de valeur c’est-à-dire de l’identification du projet en interne, à la co-construction de l’accompagnement au suivi et l’évaluation du projet. De plus, l’excubation a l’avantage d’impliquer une tierce personne, par nature neutre et objective, véritable vecteur de confiance et de sérénité non négligeable pour le salarié « aspirant intra-preneur », lui permettant de dépasser les freins liés au rapport hiérarchique ou au regard du collègue d’à côté. Vecteur de confiance aussi pour l’entreprise, disposant d’un regard de professionnels sur le potentiel de viabilité du projet et son avancée.

Et garantir la réussite entrepreneuriale

Privilégier l’excubation c’est donc abaisser les murs de son entreprise et ouvrir la porte aux rencontres via l’intégration de communautés de pairs et d’experts, offrir à l’intra-preneur la possibilité de tester et rapporter en interne les bonnes pratiques... de se frotter, presque pour de vrai, à l’aventure entrepreneuriale ! Augmentant les chances de survie d’un projet de près de 50%, l’accompagnement s’avère bel et bien un atout non négligeable à la réussite entrepreneuriale, et par ricochet, à la transformation des entreprises.

 

Autour du même sujet

Annonces Google