La French Tech en force au CES de Las Vegas

La délégation bleu-blanc-rouge est, comme en 2015, la plus importante après celle des Etats-Unis, avec 190 start-up.

L'an dernier, la France avait impressionné par son omniprésence dans les allées de l'Eureka Park du Consumer Electronic Show de Las Vegas. Et pour l'édition 2016 qui se tient du 6 au 9 janvier, la French Tech est de nouveau présente en nombre. 190 start-up, soit la deuxième plus grosse délégation du village international du CES après celle des Etats-Unis.

Emmanuel Macron et Pierre Gattaz pour promouvoir la French Tech

Outre les incontournables du secteur, comme Parrot, Withings ou Netatmo, sont présentes de nombreuses sociétés moins connues du grand public, comme Good Morning Planet, Diya one, Giroptic ou encore Openoox (Lire : "Openoox lève un million d'euros pour son gestionnaire de favoris", du 14/12/15). 22 start-up françaises membres de l'association fraichement créée France eHealthTech, qui regroupe 59 start-up du secteur de l'e-santé, sont aussi de la partie, à l'image d'Auxivia, care Labs, Fabulasys, FeetMe, Sevenhugs ou encore Smoke Watchers.

Le Poste et Legrand ont aussi leur stand

Pour marquer le coup, le ministre de l'économie Emmanuel Macron et le président du Medef Pierre Gattaz vont sillonner les couloirs du salon et intervenir pour louer l'innovation à la française. Plusieurs grands groupes français sont également présents, comme Legrand, Valeo, La Poste ou encore Engie.

Les voitures connectées stars de l'événement

Depuis quelques années, les voitures connectées et autonomes se font leur place sur le salon, tout comme la réalité virtuelle. De nouvelles tendances qui viennent désormais côtoyer les innovations dans les domaines de la télévision, des smartphones ou des objets connectés. Côté français, Drust fait ainsi la démonstration d'Akolyt, son assistant personnel d'aide à la conduite qui permet de conduire de manière plus écologique, de réduire sa consommation de carburant et de réaliser le diagnostic du véhicule.

SMO