Adyen lève 250 millions de dollars pour étendre sa solution de paiement à l'international

La start-up néérlandaise compte déjà Facebook, Spotify, Evernote, Soundcloud ou encore Sarenza parmi ses clients.

Adyen vient d'annoncer une levée de 250 millions de dollars (200 millions d'euros) pour sa solution de paiement internationale et cross-canal. Le tour de table a été mené par General Atlantic, avec les participations de Temasek et des investisseurs historiques de la start-up, Index Ventures et Felicis Ventures. L'opération, qui valoriserait la start-up autour de 1,5 milliard de dollars, représente un gros coup d'accélérateur pour Adyen, qui avait levé 16 millions de dollars en juin 2014 pour se développer sur le marché américain (Lire : "Ces start-up européennes se préparent à envahir le monde", du 08/12/14). Forte de ces 250 millions de dollars, Adyen souhaite se concentrer sur la commercialisation de ses services sur les marchés nord-américains et de l'Asie pacifique.

Parmi ses clients, Facebook, Airbnb et Spotify

Adyen permet aux entreprises d'accepter tout type de paiement, partout dans le monde et via tous les canaux de vente. La start-up a ouvert une filiale française en 2012. Elle possède aussi des bureaux à Londres, Berlin, Stockholm, San Francisco, Boston, Sao Paulo et Singapour. La start-up a géré 14 milliards de dollars de transactions en 2013 auprès de nombreux e-commerçants. Elle a enregistré 95 millions de dollars de chiffre d'affaires la même année, contre 65 millions en 2012.

Adyen compte plus de 3 500 clients à travers le monde, parmi lesquels Facebook, Groupon, Evernote, Yelp, Spotify, Viagogo, Vodafone, Mango, SoundCloud, Indiegogo, TomTom, Superdry, PhotoBox, KLM, JustFab, Lebara, Badoo, Getty Images ou encore Sarenza. Facebook a ainsi confié à Adyen la gestion de ses transactions internationales liées aux jeux et à la publicité dans 137 pays, en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Asie et en Australie.

 

Sarenza / Facebook