Evercontact lève 700 000 euros auprès d'Axa Strategic Ventures

Evercontact levée de fonds 700 000 euros 0415 La solution de contact management pour les professionnels va ouvrir un bureau à San Francisco pour accélérer sa croissance.

Evercontact vient de lever 700 000 euros auprès d'Axa Strategic Ventures. C'est le premier investissement du fonds de 200 millions d'euros créé par Axa en février. La start-up française est à l'origine d'un service de mise à jour automatique des carnets d'adresse. La solution est avant tout destinée aux professionnels qui gèrent chaque jour un grand volume de contacts (commerciaux, services marketing, etc... ). Evercontact leur permet d'éviter de faire leurs mises à jour à la main et automatise le processus. "A la manière du Data mining, le contact mining permet de retrouver des contacts dans les e-mails, de les extraire, de mettre à jour les carnets d'adresses et les listes d'entreprises à partir de grandes masses de données", explique Philippe Laval, CEO.

Objectif : 1,2 million de dollars de chiffre d'affaires en 2015

evercontact iphone 2
Evercontact met à jour automatiquement les contacts grâce à l'analyse des e-mails. © Evercontact

Pour Philippe Laval, l'investissement d'Axa Strategic Ventures était une évidence : le fonds d'investissement international dispose d'une implantation à San Francisco, cœur du marché d'Evercontact. Axa est le plus gros client européen de Salesforce en CRM et Evercontact permet justement de mettre à jour automatiquement les contacts Salesforce.

Grâce à ce tour de table, Philippe Laval souhaite passer dans la phase d'expansion commerciale et accélérer la croissance d'Evercontact. La start-up, qui enregistre déjà 80% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, va ouvrir un bureau à San Francisco. Elle prévoit de doubler ses effectifs d'ici la fin année en embauchant sept personnes en France et trois à San Francisco -Evercontact compte déjà dix collaborateurs. Autres projets à venir : une solution pour PME, une version Android et le traitement des adresses asiatiques.

La start-up prévoit d'être rentable d'ici 2016. Elle a enregistré un chiffre d'affaires de 400 000 dollars en 2014 et prévoit de le multiplier par trois cette année pour atteindre 1,2 million de dollars.

100 000 utilisateurs dont 80% aux Etats-Unis

image1
Philippe Laval, CEO. © Marion KOTLARSKI/REA

Aujourd'hui, Evercontact revendique plus de 100 000 utilisateurs situés majoritairement aux Etats-Unis. La société réalise 50% de son chiffre d'affaires auprès des particuliers et 50% auprès d'entreprises. "L'individu est souvent une première étape pour approcher les entreprises, comme ça a été le cas avec Skype", analyse Philippe Laval. Evercontact a déjà eu deux propositions de rachat par des sociétés américaines, assure son CEO.

Evercontact est aussi l'un des lauréats du programme Ubi i/o porté par Business France et BPI France qui permet à huit start-up françaises d'accélérer leur activité aux Etats-Unis : la start-up sera accompagnée pendant 10 semaines à San Francisco à partir de fin avril.

Un brevet déposé en France et aux Etats-Unis

Lorsque l'utilisateur autorise Evercontact à accéder à sa boite email, la start-up analyse les signatures situées en fin des e-mails de ses correspondants. Ces informations sont compilées, structurées, analysées puis comparées aux coordonnées du carnet d'adresses (mails, téléphone, adresse, entreprise, poste occupé,...). L'application propose la mise à jour des contacts ou l'enrichissement des contacts des carnets d'adresse Gmail, Outlook, Office365, Microsoft Dynamics, Zoho ou du carnet CRM Salesforce. Il ne reste qu'à cliquer sur les cartes des contacts pour en valider la mise à jour proposée. Le service Evercontact "Flashback" fournit par ailleurs une analyse rétroactive de un à cinq ans d'emails.

Une version iPhone existe depuis l'automne dernier pour les particuliers. Pour les entreprises, l'application intégrée à Salesforce (solution leader du CRM en ligne) améliore l'expérience utilisateurs des forces de ventes ou des équipes marketing. Tous les e-mails arrivant dans un service sont analysés et mis à jour dans la base centralisée de contacts.

Evercontact a déposé un brevet en France et aux Etats-Unis pour sa technologie qui adresse trois niveaux de difficulté : analyser la pertinence de l'ajout d'un contact à son carnet d'adresse grâce à des technologies de sémantique et du big data en fonction de son profil utilisateur ; analyser les structures des adresses qui varie selon les langues et l'interlocuteur ; vérifier s'il s'agit d'un nouveau contact ou d'un contact existant.

Levée de fonds

Annonces Google