Blablacar lorgne le Brésil, l'Inde et l'Europe de l'Est

blablacar, site de covoiturage.
Blablacar, site de covoiturage. © Capture d'écran Blablacar

Le Français Blablacar semble en bonne voie pour rejoindre les rangs des start-up mondiales. Si Frédéric Mazzella, CEO, assure ne pas vouloir se lancer aux Etats-Unis, faute de marché adapté, la start-up déjà présente dans treize pays ne cesse d'étendre son influence et regarde déjà vers le Brésil, l'Inde et l'Europe de l'Est. Forte d'une levée de 100 millions de dollars (73 millions d'euros) bouclée en juillet dernier auprès notamment d'Index Ventures, Accel Partners et Isai, Blablacar dispose désormais des capacités nécessaires à son expansion. Elle revendique déjà plus de 10 millions de membres dans 13 pays, dont la Russie, l'Allemagne ou encore l'Italie. Chaque mois, plus de deux millions de membres voyagent en covoiturage en passant par le site.